Procès 100 jours : le triomphe du spectacle judiciaire

Depuis l’information rendue publique par les médias tant locaux qu’ internationaux que l’ homme d’affaires libanais, Samih Jamal ne serait plus entre quatre murs de sa cellule de la Prison Centrale de Makala depuis hier. le contexte de la perception politique et judiciaire qu’ avait donné la préface du pouvoir de Limeté commence à s’altérer

Un procès qui était sensationnel comme un classico Vita/ Imana dans la ville, où soit celle de la victoire des Léopards au Championnat Africain de Nations, fini comme un film où l’acteur principal meurt en plein synopsis.

La République des libertés provisoires frappe encore. La sortie de Jammal epice davantage toutes les soupes de la critique à l’ endroit de la justice congolaise.
Des sarcasmes et pamphlets font des best- sellers.

Encore que, pour certains le président Félix Tshisekedi peint en sombre l’appareil judiciaire de son pays; au moment, où Jammal le dernier des survivants quitte Selembao.
Qu’ en dirions t-on de la mémoire du juge Raphaël Yanye d’heureuse dans mémoire.

Jammal je suis « ounocent » avait raison? Kamerhe victime de ses détracteurs ?
Où les juges ont rétablie les choses selon l’âme de la justice ?

Un procès presque du make- Up, pleins de soins de visage/ où le triomphe de l’injustice ?
À suivre…

You May Also Like

RDC: Félix Tshisekedi et Bruno Aubert échangent sur la situation sécuritaire dans le pays et la place de la MONUSCO

Barça : après Lewandowski, Raphinha, Koundé… et maintenant une star à 80 M€ en approche ?

Colette Tshomba appelle les médias à œuvrer pour la Promotion de la femme

RDC: les habitants du nord-Kivu ne veulent plus de la MONUSCO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.