RDC: Modeste Bahati

Kinshasa, 21 Avril 2022 (ACP)– Le président du Sénat, le Pr Modeste Bahati Lukwebo a présenté jeudi à l’hémicycle, une proposition de loi modifiant et complétant la loi du 24 Décembre 2011 portant principes fondamentaux relatifs à l’agriculture, dont il est lui-même l’initiateur, au cours d’une plénière dirigée, pour la circonstance, par le deuxième vice-président de la chambre haute du Parlement, le pasteur Sanguma Temongonde Mossai.

Cette proposition de loi apporte des innovations en vue d’améliorer la loi du 24 décembre 2011 qui, bien que promulguée la même année, n’a jamais été appliquée, alors que le secteur agricole en République démocratique du Congo, en dépit des 80 millions de Km de terres arables, dont seulement 5% sont exploitées, n’arrive pas à répondre aux besoins alimentaires de la population.

Revêtu de sa qualité de parlementaire, le Pr Modeste Bahati Lukwebo a présenté l’économie de son texte de loi devant ses collègues.

Selon lui, compte tenu l’immensité du pays et sa démographie, estimée à plus 85 millions d’habitants, une bonne organisation du secteur agricole attirerait beaucoup d’investisseurs, avec comme effets d’entrainement, la création de plusieurs milliers d’emplois directs et indirects, l’autosuffisance alimentaire ainsi que le développement des zones rurales.

« Il fallait donc ouvrir la voie aux investisseurs internationaux et même aux nationaux », a-t-il souligné, soutenant qu’une agriculture moderne et mécanisée peut être l’une des richesses principales de la RDC.

« Les dispositions de la loi du 24 décembre 2011 sont lacunaires inadéquates. Elles prévoient la taxation par exemple des intrants, des semences. Cela ne contribue pas à l’amélioration de l’agriculture en RDC », a argué le sénateur Bahati Lukwebo dans son exposé des motifs, soulignant que : « certaines dispositions de la loi de 2011 sont aussi de nature à limiter sensiblement l’ambition du gouvernement de redynamiser l’Agriculture vivrière, industrielle et pérenne, et de faire de ce secteur, le fer de lance de l’autosuffisance alimentaire ».

L’auteur de la proposition de loi a prévu des modifications des articles 11 et 12 qui disposent sur la compétence d’attribution des autorités appelées à apprécier la superficie des terres rurales.

Originaire d’une province essentiellement agricole, le Sud-Kivu, le Pr Modeste Bahati Lukwebo a relevé la nécessité de modifier et compléter l’article 16 de la loi de 2011, qui revêt un caractère discriminatoire en ce qu’il exclue les étrangers et les personnes physiques à l’acquisition des concessions agricoles.

Après des interventions pertinentes des sénateurs, l’auteur de la proposition de loi, le Pr Modeste Bahati Lukwebo a sollicité et obtenu un délai de 7 jours pour répondre aux préoccupations soulevées par ses collègues

You May Also Like

Nord-Kivu: Après le dialogue social, la jeunesse de Bashu, choisie l’armée comme moyen de défense contre les Adf

Nord- Kivu: Le gouverneur militaire, Ndima Kongba Constant signe un arrêté qui lève le couvre- feu dans la ville de Goma de 22h à 4h

L’Asbl-DDPC procède à l’installation de son nouveau noyau provincial dans la commune de Limete

L’ANADEC, Suzy Badjoko mobilise la population de la Lukunga pour l’enrôlement des électeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.