RDC : Le ministre John Ntumba impliqué dans un détournement de près de 32 millions USD destinés aux travaux de 100 jours au Kasaï Central   

 

Le programme de 100 jours du chef de l’État Félix Tshisekedi, a été un fiasco au Kasaï Central.

Pour cause, les fonds destinés à la réalisation de différents travaux dans cette province, ont été détournés par John Ntumba, membre de l’Union pour la Nation Congolaise, UNC, qui était choisi comme coordonnateur provincial du programme de 100 jours dans la province susmentionnée.

D’ailleurs ce n’est un secret pour personne. A Kananga, chef-lieu de la province, le nom de John Ntumba est dans la bouche de plusieurs habitants.

Beaucoup demandent des comptes à l’actuel ministre de la formation professionnelle qu’ils accusent d’avoir saboté les actions du chef de l’État dans leur province.

« Nous voulons notre argent. 100 jours eeehhh 100 jours eeehhh », scandait un groupe de jeunes contre le cortège des proches de John Ntumba de passage dans la commune de Lukonga le 14 mars dernier.

Un leader de la société civile locale et des jeunes des mouvements citoyens interrogés à ce sujet, n’ont pas donné leurs langues au chat.

« L’argent a été détourné par les gens de l’UNC. John Ntumba s’est servi de cet argent pour réaliser certaines actions auprès de sa base sans toutefois dire que c’est l’argent de 100 jours du chef de l’État. Il donnait l’impression que c’était son argent », ont-ils confié.

Un autre responsable interrogé, c’est le numéro 1 de la SNEL au Kasaï Central. Rencontré le lundi 16 mars au siège de la SNEL à Kananga, ce dernier a confié qu’ils n’ont rien reçu en termes d’argent.

« A part le carburant et quelques matériels, nous n’avons rien touché comme argent », avait confié Damas Mudipanu.

Cependant, le gouverneur du Kasaï Central, également interrogé le même 16 mars dans son bureau à Kananga sur le niveau d’exécution des travaux de 100 dans sa province, n’est pas allé par 4 chemins.

Martin Kabuya Kabitanga a confié que c’est au coordonnateur du programme de 100 jours dans le Kasaï Central, John Ntumba, de donner des explications sur cette question.

« C’est vrai que la province du Kasaï a massivement élu le président de la République mais en retour, contrairement à d’autres provinces, nous entendions beaucoup du président de la République. Nous saluons en passant l’initiative, la vision du président de la République pour cette région mais malheureusement, le programme de 100 jours, je crois que vous devez poser la question au coordonnateur provincial du programme de 100 jours qui doit nous dire qu’est ce qu’il a fait de tous les fonds délaissés », a indiqué le chef de l’exécutif provincial.

Ce dernier a évoqué un détournement de près de 32 millions de dollars américains, fonds destinés aux travaux de 100 au Kasaï Central.

« À peu près 32 millions USD qui ont été décaissés pour cette province qui n’ont bénéficié qu’à certains individus et non la population de Kasaï-Central. Ça nous avons dénoncé et le président de la République est au courant de ça. Nous l’avons vu à maintes reprises pour lui dire monsieur le président de la République nous, fils, du Kasaï-Central, nous n’avons pas bénéficié du programme des 100 jours », a déclaré le gouverneur du Kasaï Central.

Alors les individus poursuit Martin Kabuya, qui sont impliqués dans les détournements des fonds de 100 jours doivent répondre de ces faits là.

« La justice doit faire son travail. Ces gens-là sont connus. Qu’on approche le cabinet du président de la République parce que le coordonnateur national du programme de 100 jours se trouve être le directeur de cabinet du président de la République. Alors en province, ceux qui devaient normalement coordonner ça, c’était des gouverneurs des provinces. Mais, nous avons été écartés parce que le programme a commencé le 2 mars et nous sommes arrivés au mois de mai, alors il y a des individus qui se sont appropriés de ce programme avant nous », a-t-il dit.

Comme principal auteur du détournement de ces fonds, Martin Kabuya cite l’UNC John Ntumba.

« Ces individus sont connus. Je pense que si vous approchez le cabinet du président de la République, il nous dira qui était le coordonnateur provincial du programme des 100 jours au Kasaï-Central parce que je sais qu’au Kasaï Oriental, le coordonnateur se trouve être l’honorable Alexis Kadima mais ici, au Kasaï-Central, le coordonnateur provincial du programme des 100 jours, c’est l’honorable Ntumba John. Alors, il ne faudrait pas qu’on nous voile pas la face. Il devra nous dire qu’est-ce qu’il a fait du programme de 100 jours du chef de l’État au Kasaï-Central », a ajouté le numéro 1 du Kasaï Central.

Pour lui, le programme de 100 de Félix Tshisekedi a été tout simplement saboté au Kasaï Central.

« Comme, on a pas vu clair, nous disons qu’il a saboté le programme de 100 jours du Président de la République au Kasaï-Central », a conclu Martin Kabuya.

Contacté afin d’avoir sa version des faits sur toutes ces accusations, le ministre John Ntumba, a préféré jouer au ping-pong et ne s’est pas prononcé jusqu’à ce jour.

Pour rappel, le programme de 100 jours de Félix Tshisekedi prévoyait pour ce qui concerne la province du Kasaï Central, la réhabilitation des routes Kananga-Tshikapa, Kananga-Mbuji-Mayi, Kananga-Kalambambuji, la construction des maisons préfabriquées…

 

Jeff Kaleb Hobiang, Journaliste

Laisser un commentaire