Kinshasa : la Clinique Panzi  officiellement inaugurée 

 

 

Dans le souci de prêter main forte aux femmes victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre à travers la république démocratique du Congo, la Clinique Panzi a ouvert ses portes à Kinshasa ce jeudi 13 mars 2020, au n° 06 de l’avenue Walungu, quartier Congo, dans la commune de Ngaliema.

Le ruban symbolique de ses installions, a été coupé par le Dr Denis Mukwege, président de la fondation Panzi , en présence de plusieurs personnalités et partenaire,  notamment ; le Chargé de coopération de l’ambassade du Canada, l’ambassadrice belge  et la conseillère du chef de l’ État en matière de lutte contre les violences sexuelles.

Dr Denis Mukwege, Inauguration Clinique Panzi / Kinshasa

En effet, la clinique Panzi désormais opérationnel à Kinshasa, va assurer non seulement aux victimes des violences sexuelles et celles basées sur le genre une prise en charge holistique mais aussi la prise en charge Médicale, psychologie et juridique dans le but d’assurer la réinsertion sociale des victimes.

Il faut noter que, dans un premier temps,  deux communes sur les 26 communes de la ville province de Kinshasa seront concernées par cette belle initiative , à savoir ; les  commune de Makala et  Limete, selon secrétaire exécutif de la fondation, à Limete par exemple,   où se trouve l’épicentre Pakadjuma, 84 victimes ont été enregistrées en une semaine.

Il faut préciser que les soins aux victimes se feront de façon ambulatoire.

Le chirurgien congolais, a indiqué que cette iniative est soutenue par l’enveloppe lui donnée lors de l’obtention du prix Nobel de la paix 2018.

 

« En ce qui concerne l’immédiat, nous avions fait notre part avec l’argent obtenu avec le prix Nobel de la paix qui nous avait été décerné. Il y avait une enveloppe que nous avions pensé donner aux femmes de Kinshasa pour qu’elles puissent avoir accès aux soins de qualité dans le cadre des violences sexuelles. Nous avons alloué ce montant pour commencer ce travail  » a t’il indiqué

Aussi, a t’il dit ; cette initiative, a besoin de l’apport de tous pour redonner la dignité de la femme congolaise.

 

Francis Otshudi/ TIMES.CD

 

Laisser un commentaire