Kongo-central :  les habitants du site Inga victimes de l’injustice de la SNEL

 

 

Victimes de l’injustice  de la Société nationale d’électricité (Snel), les femmes habitant le site d’Inga inclut dans le camp Kinshasa, dans la province du Kongo Central, réunies au sein des organisations femmes solidaires (Feso) et Soffleco, dénoncent le comportement injuste des autorités de cette entreprise publique chargée de l’administration du site Inga contre leurs communautés.

En effet, dans un communiqué de presse rendu public le 20 février dernier, ces communautés déplorent le comportement peu orthodoxe des autorités de la Snel qui leur exigent le payement de loyer des espaces occupées dans le Site Inga. Et pourtant ces derniers occupent ces terres depuis leurs ancêtres, surtout que les barrages hydroélectriques, Inga 1 et 2, ont été érigés dans leurs terres sans qu’ils soient indemnisés.

« Malgré des souffrances que nous endurons depuis autant d’années du fait de ce contentieux qui nous oppose aux autorités congolaises pour l’occupation de notre site sans indemnisation, nous avons été désagréablement surpris de voir les agents de la Snel convoquer nos leaders rassemblés au sein des organisations communautaires à une réunion qui consistait essentiellement à leur demander de s’acquitter de loyer des espaces et des factures de l’électricité dont ils sont bénéficiaires », ont elles déploré.

Face à cette situation, les habitants d’Inga estiment que les autorités de la Snel devront passer par de négociation au lieu d’une décision unilatérale. « Nous estimons que cette demande est injuste et prématurée, du fait qu’elle devrait s’inscrire dans le cadre des négociations générales devant clore de manière systématique le vieux contentieux qui oppose les ayant droits d’Inga à la Snel », ont-elles soutenu.

Par conséquent, les femmes habitant le site Inga demandent aux autorités compétentes de se saisir du dossier, qui du reste, ne fait que provoquer une forte tension sociale sur le site d’Inga.

 

Francis O/TIMES.CD

Laisser un commentaire