Sankuru : le sénateur Omba appelle les députés provinciaux à la constance

 

Face à un climat de mésentente qui caractérise l’environnement politique dans la province du Sankuru, le sénateur Omba Pene Djunga Raymond appelle les députés provinciaux à rester constants.

Dans une mise au point faite à ce mardi 26 novembre 2019 à Kinshasa, Omba Pene Djunga exhorte les élus locaux à être conséquents de leurs gestes et actes.

« Chers députés provinciaux, la constance est une vertue fondamentale pour tout homme politique comme la volonté du peuple l’est pour la démocratie », déclare-t-il.

Aussi rappelle-t-il à leur intention le rôle combien prépondérant qu’ils ont joué pour le changement à la tête de la province.

Et de les alerter en ces termes : « Je tire la sonnette d’alarme, je vous exhorte de nouveau d’être conséquents de tous les gestes et actes que vous posez, le peuple prend acte, soyez conscients qu’aucun Sankurois n’acceptera les imposteurs revenir jouer avec nos vies et consumer à nouveau notre province ».

Omba Pene Djunga ajoute : « Si le mal persiste, je vais associer ma voix à celle du souverain primaire, les Sankurois et Sankuroises, pour mettre hors d’état de nuire une hydre qui ne travaille plus pour nos bonheurs ».

« Cette population vient de vous accompagner pour faire un rideau de fer aux élections à candidature unique, elle a encore son souffle aux lèvres pour sonner la fin des aventures et comédies politiques sans vertu et reste prête à se mobiliser », avertit-il les députés provinciaux.

« Une mise en garde est ainsi faite à l’endroit de ceux qui veulent mettre le Sankuru en feu pour des intérêts partisans. À tout celui et celle qui cherchera des compromissions en violation délibérée de la Constitution et des lois du pays, nous restons en état de veille et d’alerte général pour faire échec sous toute forme de leurs manœuvres et stratégies », prévient le sénateur Omba.

Tout compte fait, il encourage l’Assemblée provinciale et le gouvernorat à faire preuve de maturité politique et écrire une nouvelle page en or de l’histoire politique de la RDC sur laquelle leurs noms sont déjà inscrits et que ces deux institutions sont observées de près.

Francis Otshudi/ TIMES.CD

Laisser un commentaire