ESU : Sylvestre Ilunga ferme la porte à Thomas Luhaka, pas de rétrocession des différents frais par les universités

 

Dans une correspondance adressée au ministre en charge de l’enseignement supérieur et universitaire, Thomas luhaka losendjola,le premier ministre Sylvestre ilunga a interdit toute rétrocession des frais d’inscription et du minerval aux différents services dudit ministère.

Il justifie cette interdiction par le fait que,cette pratique produit des effets négatifs aussi bien sur le fonctionnement des institutions universitaires que sur les conditions sociales de leurs personnels.

« depuis des décennies,les universités sont contraints de rétrocéder au ministère de l’enseignement supérieur et universitaire ainsi qu à plusieurs de ses services ,diverses sommes d’argent prélevées au frais d’inscription et aux frais académiques payés par les étudiants .@@5€’lde c’est ainsi que pour décanter cette situation déplorable,à dater de la rentrée académique 2019 -2020 toutes rétrocessions des frais d’inscription et des frais de minerval au ministère de l’enseignement supérieur et universitaire et ses services,sont interdites,sauf le fonds pour la promotion de l’éducation « précise la correspondance

A l’occasion de l’ouverture académique 2019-2020 qui a eu lieu le mardi 15 octobre 2019 ,le ministre Thomas Luhaka a réitéré sa détermination a soutenir la vision du chef de l’Etat qui consiste à faire des universités congolaises,un centre de formation des cadres spécialisés devant former un appui majeur pour l’épanouissement des sciences,des technologies et d’innovation dont la RDC a besoin.

Désiré tshimbekoy /Times.cd

Laisser un commentaire