Diplomatie: Les enjeux du déplacement de Jean-Yves Ledrian à Kinshasa

 

 

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, effectuera sauf changement une visite en République démocratique du Congo (RDC) puis au Tchad les 20 et 21 mai 2019.

 

À Kinshasa, a-t-on appris du ministère des Affaires étrangères de l’hexagone, le ministre Jean Yves Ledrian sera reçu en audience par le président Félix Tshisekedi. A cette occasion, il soulignera la volonté de la France de nouer un partenariat à long terme avec la RDC autour de trois grandes priorités : l’éducation, la santé et la sécurité. Il marquera également le souhait de son pays de travailler ensemble pour lutter contre le changement climatique, protéger la biodiversité et promouvoir la Francophonie dans toutes ses dimensions.

 

D’après la même source, le chef de la diplomatie française se rendra à l’Institut national de recherche biomédicale (INRB), qui travaille conjointement avec l’Institut de recherche et de développement (IRD) et l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) pour améliorer la recherche liée au virus Ebola.

 

Par la même occasion, le Ministre évoquera les questions de sécurité à l’occasion d’une réunion de travail avec les autorités congolaises et la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, Leila Zerrougui. Il s’exprimera sur les enjeux de sécurité en Afrique et en RDC devant les auditeurs du Centre des hautes études de stratégie et de défense.

 

Ensuite, Il se rendra à l’Institut français de Kinshasa pour évoquer la coopération culturelle dans la perspective de la Saison 2020 sur les cultures africaines ainsi que la coopération éducative et universitaire entre la France et la RDC. Il aura par ailleurs des contacts avec des représentants de la société civile et des personnalités d’avenir pour évoquer les questions de gouvernance.

 

À titre de rappel, depuis l’élection et l’investiture de Félix Antoine Tshisekedi à la tête de la République démocratique du Congo à l’issue des élections générales du 30 décembre 2018, Il souffle un vent doux, dans les relations entre le pays de Patrice Emery Lumumba et ses partenaires traditionnels. Ces derniers ont tourné la page des élections du 30 décembre 2018 et se focalisent plus à l’avenir en cherchant à collaborer avec l’actuel président de la République démocratique du Congo.

 

Ces pays considéraient parmi les partenaires traditionnels de la RDC promettent une collaboration dans tous les différents domaines de la vie nationale entre leurs pays et la RDC. Ces relations rompues aux dernières heures du règne de l’ancien président Joseph Kabila, trouvent ce jour l’opportunité de relancer la coopération avec la République démocratique du Congo, d’aucuns estiment que ce n’est pas une mauvaise chose. Pourvu que la souveraineté de la RD Congo soit respectée mais aussi que ce partenariat soit gagnant gagnant.

Clément Muamba Mulembue/TIMES.CD

Laisser un commentaire