Apk:le ministre de l’intérieur, le comité de gestion du marché de liberté bientôt interpellés

 

 

Sous la présidence de Godefroid Mpoyi, les députés provinciaux de Kinshasa se sont réunis en séance plénière ce jeudi  16 mai 2019.

 

À cette occasion,a-t-on appris d’un communiqué de cet organe délibérant signé par son rapporteur Junior Nembalemba, intervenant par motion d’actualité, le député provincial, élu de Kintambi Didier Tente Te Litho dénonce la publicité à outrance des maisons de tolérance incitant les jeunes enfants à la dépravation des mœurs(phénomène Ujana). Pour lutter contre ce fléau qui frappe la jeunesse kinoise, Didier Tenge Te Litho promet d’interpeller le ministre provincial de l’Intérieur afin qu’il s’explique sur ce qu’il  fait dans cette ville.  Le président de l’APK lui a demandé à cet effet  de préparer et de déposer au Bureau le dossier complet pour activer la procédure.

 

A son tour, le député Nkui est intervenu également par motion d’information pour dénoncer les tentatives de spoliation des espaces publics du marché de la Liberté. Il a promis d’interpeller le comité de gestion de ce marché pour venir s’expliquer à l’APK.

 

Notons que la plénière de ce jour était consacrée à la réplique du Directeur général de la DGRK, Raoul Elenge, aux préoccupations soulevées  par les élus de Kinshasa lors du débat général de lundi 13 mai dernier sur la question orale du député Mbuta Muntu Joseph, et la conclusion de l’auteur de la question.

 

Raoul Elenge a répondu à toutes les questions des députés, une à une, sur la vie de son entreprise. L’on retiendra de son intervention : Son ignorance des plusieurs dossiers de dégrèvement initiés par sa tutelle en faveur de certains assujettis en violation des textes réglementaires ; l’ordonnateur principal de la DGRK est le Ministre  provincial des Finances ; la DGRK exerce son autonomie de gestion financière et administrative uniquement sur la rétrocession des 30% que le gouvernement provincial est censé lui payer à travers le nivellement automatique des comptes receveurs ; les difficultés qui rongent la DGRK sont souvent liées au manque de nivellement des comptes receveurs, en raison des instructions permanentes de la tutelle.

 

En une année, le DG a doté la régie d’un siège, le personnel de deux bus, a augmenté légèrement les recettes ainsi que la dette ; les sanctions contre certains hauts cadres ont pur cause le coulage de recettes.

 

Concernant l’achat de la parcelle abritant le siège, le DG Raoul Elenge dit avoir emprunté 2 millions d’USD à AFRILAND FIRST BANK pour acheter cet immeuble dans le respect de procédures légales. Mais il a été vite contredit par le président du Bureau suite à la confusion constatée dans les annexes fournis dans le dossier.

 

Dans sa conclusion, le député Mbuta Muntu Charles a formulé quelques recommandations à l’endroit du Gouverneur de la ville de Kinshasa, de l’APK et de la DGRK pour aider cette dernière à se développer, avant de transformer sa question orale en une interpellation pour que le patron de cette régie revienne éclairer davantage certaines zones d’ombre.

Clément Muamba Mulembue/TIMES.CD

Laisser un commentaire