Actualité

RDC/Kisangani: Martin Fayulu et sa suite reçus par Marcel Utembi, président de la Cenco

 

 

En séjour à Kisangani, chef-lieu de la province de la Tshopo, Martin Fayulu Madidi, candidat de la coalition Lamuka à la dernière présidentielle en RDC a été reçu ce jeudi 16 mai 2019 par Monseigneur Marcel Utembi, Président de la Conférence épiscopale nationale du Congo.

 

À cet effet, indiquent plusieurs observateurs, les échanges entre ces deux personnalités ont probablement tourné autour de la situation politique qui prévaut au pays. Notons que, Martin Fayulu était accompagné à cette audience par les autres cadres de la coalition Lamuka de sa délégation, notamment Adolphe Muzito, Ève Bazaiba et les autres.

 

Il sied de souligner que, douteuse de l’élection de Félix-Antoine Tshisekedi, le président de la Cenco a été reçu au mois de mars dernier, par Félix- Antoine Tshisekedi à la cité de l’Union africaine.À l’issue de la rencontre face à la presse, l’abbé Nshole, le secrétaire général de la Cenco, avait fait savoir qu’ils étaient venus féliciter le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, pour les décisions prises dans la bonne direction contre les anti-valeurs, dont la corruption, mais aussi lui faire savoir les attentes de la Cenco du fait que le président de la République doit donner une bonne impulsion pour améliorer les conditions de vie du peuple congolais.

 

Il avait également poursuivi : « Nous l’avons félicité aussi pour les efforts fournis dans l’amélioration des relations avec certains Etats. Allusion faite à l’ex-Maison Schengen qui venait de réouvrir en RDC après de relations tendues entre la Belgique et les anciens dirigeants, le peuple a payé le pot cassé lors de sa fermeture.

 

Et pourtant, ce n’est pas le cas pour Martin Fayulu Madidi qui continue de réclamer la vérité des urnes. Pour lui, Félix- Antoine Tshisekedi n’était pas le vrai vainqueur de l’élection présidentielle, s’il est là c’est grâce à un deal avec Joseph Kabila.

 

Félix Tshisekedi « n »est pas en odeur de sainteté avec le peuple. ».
« Il n’a pas l’onction du peuple, on ne peut pas continuer avec cette crise de légitimité, on doit l’arrêter. C’est pour cela, j’ai dit à Monsieur Tshisekedi qu’il doit démissionner. C’est pourquoi j’ai dit ici à Kisangani, qu’il doit divorcer de Kabila. Le peuple ne l’a pas élu et il n’a pas cette onction là » a insisté Martin Fayulu lors de ses sorties médiatiques dans la province de la Tshopo.

Clément Muamba Mulembue/TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top