Actualité

RDC:Katumbi met en garde contre la révision des articles intangibles de la constitution

 

 

« Je ne rentre pas au pays pour régler des comptes. Je vais regagner mon pays en homme de paix pour la réconciliation nationale », a déclaré ce mardi 14 mai 2019 l’ancien gouverneur Moïse Katumbi Chapwe, dans un entretien à bâtons rompus avec des représentants des medias de la diaspora congolaise de Belgique.

 

Moïse Katumbi a affirmé que «Lamuka » ferait de l’opposition républicaine.

« Lamuka se positionnait pour qu’il n’y ait pas de révision constitutionnelle, surtout pour les articles intangibles » a-t-il martelé au cours de cet entretien.

 

A la question de savoir sur sa prochaine tournée en province ne serait pas une lutte de leadership pour 2023 ? « 2023 est encore loin »a-t-il répondu. Pour lui, Il y a d’autres urgences pour le pays en ce moment.

 

Moïse Katumbi a rappelé qu’à son retour au pays, il allait parcourir le pays afin de remercier la population. Il a reconnu qu’il soufflait au pays un vent de liberté, contrairement au climat qui régnait au pays il y a peu, quand toute manifestation était un risque de rentrer blessé, bastonné ou même mort. Sous-entendu sûrement : « Pourquoi ne pas jouir de cette nouveauté » ? » s’est-il interrogé.

 

Pour Moïse Katumbi, comme dans tous les pays du monde, la Cour constitutionnelle a proclamé Félix-Antoine Tshisekedi Président.
En 2006, ce n’était pas Félix Tshisekedi qui avait organisé les élections. Ni en 2011, ni en 2018. Il est temps de tourner le regard vers l’avenir à savoir : Oeuvrer pour le développement du pays,
lutter contre la pauvreté,
restaurer la cohésion nationale…

 

Ainsi, sauf changement des dernières minutes, Moïse Katumbi Chapwe va regagner la République démocratique du Congo ce 20 mai par la ville de Lubumbashi, Chef-lieu de la province du Haut Katanga.

Clément Muamba Mulembue

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top