Actualité

RDC/Bunia: Etat des lieux de la situation sécuritaire dans l’agenda de Claude Ibalanky

 

 

L’heure n’est pas au repos pour Claude Ibalanky Ekolomba, coordonnateur national du mécanisme national de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba. C’est dans ce cadre qu’il s’est rendu ce lundi 13 mai 2019 à Bunia, Chef-lieu de province de l’Ituri pour renforcer le processus de pacification dans cette province en proie à une l’insécurité endormi suite aux incursions à répétitions des groupes armées dont la Force patriotique de résistance de l’Ituri (FPRI) qui a pris les armes depuis plus de 18 ans pour revendiquer amnistie et reconnaissance des grades.

 

Suite aux recommandations du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi et dans le cadre de ses missions, Claude Ibalanky s’est rendu sur place pour écouter ses frères et  sœurs et faire un état des lieux sans complaisance de la situation sécuritaire dans le seul objectif d’y apporter des réponses efficaces.

 

A cet effet, Il a pris part à la réunion provinciale de sécurité présidée par le gouverneur ad intérim de la province Pacifique Keta. Il était question au cours de cette réunion d’évaluer la situation sécuritaire de la province avec un panoramique sur toutes les démarches déjà entreprises avec la starec pour analyser le processus de precantonnement de la force patriotique de résistance de l’Ituri.

 

« Le processus de pacification est complexe, il demande de la patience » a lâché Claude Ibalanky Ekolomba Ben Baruch. Tout en rassurant les uns et les autres de la détermination du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi de mettre fin définitivement à ce dossier.

 

« Il faut que ça s’arrête un jour » a-t-il martelé et appelé tous les acteurs impliqués à y travailler au côté du Mécanisme national de suivi pour la paix gage du développement.

 

Notons qu’au cours de son séjour dans cette partie du pays, Claude Ibalanky Ekolomba va aussi rencontrer tous les acteurs de différentes communautés pour parvenir à une solution négociée.

A titre de rappel, Claude Ibalanky avait rappelé dans son allocution d’installation que Félix Antoine Tshisekedi, le président de la République, garant du respect des traités internationaux, entend faire du MNS le bras séculier du gouvernement pour gagner le pari de la paix et de la sécurité auxquelles aspirent les populations congolaises de tous les coins et recoins du pays.

Clément Muamba Mulembue

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top