Actualité

RDC:L’envoyé spécial belge dans la région des Grands Lacs chez Félix Tshisekedi

 

 

Après leur entretien avec Jeanine Mabunda, présidente de la chambre basse du Parlement, la délégation belge conduite par Renier Nijskens, envoyé spécial du royaume de Belgique dans la région des Grands Lacs et le général major Phillipe Boucke, adjoint au chef d’État major de l’armée belge ont été reçue par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi ce mardi 14 mai 2019 à la cité de l’Union africaine.

 

À l’issue de la rencontre, le général Philippe Boucke a fait savoir à la presse qu’il est question désormais de redémarrer et de redynamiser la coopération militaire séculaire entre Kinshasa et Bruxelles. Et d’ajouter, c’est ce qui justifie la présence en RDC de son envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, dans le cadre de la normalisation de la coopération bilatérale.

 

Notons que, cette mission s’inscrit dans le cadre du réchauffement de la coopération bilatérale entre la Belgique et la République Démocratique du Congo, avec un accent particulier mis sur le volet militaire, faut-il le rappeler. C’est le résultat de la rencontre de Washington entre le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, et le Vice-premier ministre et ministre belge des Affaires Etrangères et Européennes au mois de mars, en marge de la visite officielle du président congolais aux Etats-Unis d’Amérique.

 

L’objet principal de leur mission reste d’échanger, avec les responsables politiques et militaires congolais, les acteurs politiques et les activistes de la Société Civile, des modalités de relance de la coopération bilatérale et d’accompagnement des changements qu’attend le peuple congolais du nouveau régime piloté par Félix Antoine Tshisekedi.

 

Cette mission d’information, indique-t-on, est menée à la demande expresse de Didier Reynders en personne, qui avait déjà déclaré, à partir de Washington, qu’il était temps de tourner la page des élections et d’aider les Congolais à reconstruire leur pays.

 

Pour rappel, Kinshasa avait décidé de suspendre sa coopération militaire avec Bruxelles. Ceci, à la suite de la critique du ministre belge des Affaires étrangères lors de la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre en RDC. « Notre attaché de Défense à Kinshasa a reçu un courrier nous informant de la suspension de notre coopération militaire », avait déclaré Laurence Mortier, porte-parole du ministère belge de la Défense jeudi 13 avril 2017 à Jeune Afrique. Une information confirmée par une source militaire congolaise sous couvert d’anonymat. « Nous sommes en train de faire un inventaire de ce que cette coopération recouvrait », avait-elle poursuivi, ne souhaitant pas s’exprimer davantage sur les motivations de cette décision, une première depuis plus d’une décennie.

 

Depuis l’avènement de Félix-Antoine Tshisekedi à la tête du pays, les relations entre la République démocratique du Congo et la Belgique ne cesse de se normaliser. Outre la reprise des activités de la maison Schengen, Bruxelles Airlines reprend avec ses sept fréquences de liaison entre Kinshasa et Bruxelles et dans un avenir proche les deux pays procèderont à l’échange de leurs ambassadeurs respectifs.

Clément Muamba Mulembue

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top