Actualité

Justice : le dossier de recrutement des mercenaires par Katumbi classé sans suite

 

 

La Justice militaire vient de blanchir Moise Katumbi Chapwe dans l’affaire de recrutement des mercenaires américains en classant le dossier sans suite.

L’auditorat général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) a jugé inopportun de poursuivre l’instruction du dossier dans lequel l’ancien gouverneur l’ex-province du Katanga était inculpé d’atteinte à la sureté de l’État pour un prétendu recrutement des mercenaires étrangers sur le sol congolais.

Selon le document de l’auditorat général de classement sans suite émis le 9 mars dernier et signé par l’auditeur général des FARDC, le lieutenant-général Timothé Munkut Kiyana, les enquêtes qui ont été ouvertes autour du dossier de recrutement des mercenaires par Moïse Katumbi Chapwe révèlent qu’il n’y avait aucun mercenaire au Katanga à l’époque des faits.

« Étant donné que le président de la République démocratique du Congo a fait de décrispation politique son cheval de bataille et que les prévenus cités ont été interpellés en marge de l’affaire du recrutement des mercenaires à charge de Monsieur Moïse Katumbi, le parquet estime inopportun de continuer l’instruction du présent dossier en ce qu’elle va énormément gêner la ligne de conduite de la hiérarchie, aboutissant à un fiasco de la politique de réconciliation tant prônée », indique le document du parquet militaire.

Après sa relaxation dans ce dossier des mercenaires, et quelques jours avant, dans l’affaire de spoliation d’un immeuble à Lubumbashi, le président du Tout Puissant Mazembe est désormais libre de tous les démêlés judiciaires dont il se considérait victime sous le règne de Joseph Kabila.

Pour les observateurs de l’évolution politique du pays, il faut espérer une justice équitable à l’avènement de Félix Antoine Tshisekedi à la tête de la RDC. Car dans ce dossier de Moïse Katumbi, notent-ils, les juges ont travaillé en toute indépendance, sans subir des pressions de la Présidence de la république comme ce fut le cas par le passé.

Clément Muamba Mulembue

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top