Actualité

RDC- Assemblée nationale:Pas d’élection des membres du bureau définitif ce mardi

 

Initialement prévue pour ce mardi 23 avril 2019, l’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale n’aura plus lieu.

A cet effet, renseigne le communique de la chambre basse du parlement, la séance plénière de ce mardi 23 avril 2019 prévue à 14h00 aura comme points à l’ordre du jour: Adoption de l’ordre du jour et Audition des candidats.

Pour les observateurs avertis, ce report fait suite au désordre qui règne autour de l’élection des membres du bureau définitif ou les violons ne s’accordent pas toujours sur la répartition des postes entre la majorité parlementaire et l’opposition.

En outre, un autre cas qui a fait l’objet de joutes oratoires au cours de la plénière de l’Assemblée nationale est celui d’Albert Fabrice Puela, élu député dans la circonscription de Matadi, sur la liste de la dynamique de l’opposition. Ce député a postulé au seul poste de rapporteur adjoint du futur Bureau définitif de la chambre basse, réservé à l’opposition.

Cependant, ses pairs de la Dynamique de l’opposition qui avaient déjà levé l’option de ne pas participer au Bureau définitif, ont écrit à l’actuel bureau provisoire, demandant le rejet pur et simple de la candidature d’Albert Fabrice Puela. Mais le concerné déclare non avenue, la correspondance de la Dynamique de l’Opposition que lui considère avoir été déposée le vendredi, alors que la clôture de dépôt de candidature avait eu lieu un jour auparavant. Soit le jeudi 18 avril. Sur ce cas, aucun compromis n’a été trouvé au cours de la dite plénière.

Pour mémoire, la séance plénière de lundi 22 avril 2019, avait pris fin dans une confusion totale, il y a lieu de croire que la candidature du prétendant Henri Thomas Lokondo à la présidence du bureau définitif de l’Assemblée nationale ait été invalidée. A la suite d’une motion incidentielle initiée par le Député national du PPRD, François Nzikuye, consécutive au rapport sur le traitement des candidatures, la majorité parlementaire a estimé que la candidature de celui qui s’est pourtant présenté sous le label d’indépendant, ne devrait pas être validée, compte tenu de son appartenance politique, du reste déclarée, à la majorité parlementaire.

Admettant que la motion incidentielle initiée par Nzikuye contre la candidature de Lokondo n’était pas une question réglementaire, mais politique, le président a tout de même soumis ladite motion au vote à la plénière, composée exclusivement de la majorité parlementaire.

Ensuite, la motion incidentielle de Nzikuye a été aussitôt votée favorablement par la plénière, y compris Thomas Lokondo lui-même qui a voté en sa faveur, sans comprendre exactement la question soumise à la plénière. Et, c’est à l’issue de cet acte que Pierre Maloka a pu lever la séance.

L’initiateur de la motion a laissé entendre à la presse que la candidature de Lokondo a été rejetée. Curieusement, Thomas Lokondo, en ce qui le concerne, a confirmé sa candidature au poste de président du bureau définitif de l’Assemblée nationale.

Bien avant, l’opposition avait vidé la salle de congrès, tout en réclamant le second siège au sein du bureau définitif qui lui revient à la suite de la validation de ses élus issus des élections partielles du 31 mars à Beni-ville, Beni-térritoire, Butembo et Yumbi.

MCM/TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top