Actualité

Assemblée nationale : l’Opposition boycotte le bureau définitif et les commissions permanentes

 

Les députés de l’opposition ont décidé ce mercredi 17 avril 2019 de ne plus faire partie des membres du bureau définitif, ni des commissions permanentes. Elle l’a fait savoir au cours de la plénière sur la répartition des postes au bureau définitif de l’Assemblée nationale, laquelle octroi à l’opposition le poste du rapporteur adjoint sur les sept que doit constituer le bureau définitif.

Offre rejeté par l’opposition politique qui, selon elle, ne correspond pas à la proportionnalité de son poids numérique qui est de 113 députés y compris ceux issus de l’élection législative de Yumbi, Béni et Butembo.

A cet effet, l’opposition qui réclame deux postes, a en conséquence, séché la plénière au motif que cette répartition n’est pas conforme à la Constitution, ni au règlement intérieur de l’organe délibérant, ni à la loi portant statut de l’opposition.

Pour la majorité parlementaire composée du FCC-CACH, 385 élus divisées par 7 postes pour le bureau définitif, font 69 Députés. Selon la proportionnalité numérique, 385 députés nationaux de la majorité divisés par 69, donnent 6 postes.

D’où, a-t-elle estimé détenir le droit à 6 postes et, par conséquent, elle laisse le poste du Rapporteur adjoint à l’Opposition.

De son côté, l’Opposition parlementaire menée par le tandem Lutundula- Jacques Djoli ,composée de 113 députés, divisés par 69, la proportionnalité donne 1,6 équivalent à un seul siège. Mais, selon l’argumentaire avancé par l’opposition, il serait souhaitable qu’on prenne en compte ceux qui viennent d’être élus à Beni, Yumbi et Butembo, dont la plupart sortent de Ensemble pour le changement proche de Lamuka avant la convocation du scrutin.

Cette donne, ajoute-t-elle, fera en sorte que la proportionnalité arrive à 2 sièges au lieu de 1 comme proposé par la majorité. Hélas ! La coalition FCC-CACH ne l’entend pas de cette oreille.

Pour la majorité parlementaire, la proportionnalité est constatée par la plénière et que le poids numérique que prétend avoir l’opposition en incluant les députés récemment élus dans les circonscriptions électorales de Yumbi, Béni et Butembo n’était pas pris en compte lors des négociations, étant donné que ces derniers ne sont pas encore validés.

Pour rappel, au cours de la même plénière, le bureau provisoire a mis en place une commission chargée de valider les mandats desdits députés mais aussi présenté le calendrier de l’élection des membres du bureau définitif, le dépôt des candidatures aux différents postes du bureau définitif et l’affichage des listes de candidats sont fixés respectivement au jeudi 18 avril et vendredi 19 avril 2019, tandis que, la campagne électorale est prévue du samedi 20 au lundi 22 avril 2019. L’élection et l’installation du bureau définitif de l’Assemblée nationale sont fixées au mardi 23 avril 2019.

Clément Muamba Mulembue

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top