Actualité

RDC:L’ONA interdit à tout architecte étranger non identifier par la corporation d’exercer sur le sol congolais

 

Soucieux de mettre de l’ordre dans le secteur de la construction en République Démocratique du Congo, l’Ordre National des Architectes tape du poing sur la table et interdit à tout architecte étranger non identifier par la corporation d’exercer en RD Congo.

« Le Conseil national de l’ordre des Architectes informe l’opinion publique que, la loi N 18/034 du 13 décembre 2018 portant création et organisation et fonctionnement de l’ordre national des architectes, dispose en son Article 51 relatif à la réciprocité , qu’il est strictement interdit à tout Architecte étranger, non identifié par le Conseil National de l’Ordre de poser des actes relatifs à la profession d’architecte » peut-on lire dans le communiqué signé par son président Brunel Joseph GIBALE LEKI KANANGA et parvenu à la rédaction de TIMES. CD ce dimanche 14 avril 2019.

Occasion faisant le larron, le numéro un de l’ONA interpelle les différents promoteurs immobiliers qu’aucun plan ou projet ne peuvent être exécutés en RD Congo sans la signature d’un Architecte congolais et le visa du Conseil National de l’Ordre des Architecte, car conformément à la politique de son Excellence Monsieur le Président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO relative à sa vision sur le développement du pays.

Cette organisation chapeautée par Brunel Joseph GIBALE LEKI KANANGA entend donc, s’appuyer à la loi pour contraindre les récalcitrants à se soumettre au risque de s’exposer à la rigueur de la loi.

« Tout contrevenant aux dispositions de la loi c’est-à-dire les Architectes étrangers et promoteurs immobiliers verront leurs projets suspendus et traînés devant les instances judiciaires pour subir la rigueur de la loicar l’heure du favoritisme est révolue » a-t-il prévenu dans le même document.

Pour mémoire, conformément à la loi rendue publique le 13 décembre 2018, l’ONA a pour missions d’assurer l’ordre dans le secteur et garantir la qualité de la profession d’architecte en vue de protéger la société congolaise contre les malfaçons architecturales.

Et en promulguant cette loi, le législateur congolais a jugé nécessaire de doter la profession d’architecte d’une législation adaptée aux impératifs d’un Etat moderne, en définissant les conditions de son fonctionnement ainsi que de l’exercice de la profession et des règles relatives à la discipline des architectes.

Clément Muamba Mulembue

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top