Élection des gouverneurs:Grâce à l’expérience accumulée et à son expertise, Magloire Kabemba part favori

Les neuf candidats en lice pour le poste du 35e gouverneur de la ville de Kinshasa ont présenté ce lundi 08 avril 2019 devant les grands électeurs que sont les députés provinciaux de la ville de Kinshasa. C’était au cours de la plénière sous la conduite de Godefroid Mpoyi, président de l’organe délibérant.

À cet effet, l’on a constaté que les candidats ont axé leurs programmes essentiellement sur les problèmes socio-économiques et environnementaux de la population de Kinshasa, notamment la gouvernance financière et administrative urbaine, l’aménagement de la ville de Kinshasa, la lutte contre l’insécurité et les antivaleurs, l’éducation avec la possibilité de la gratuite de l’enseignement primaire, la voirie urbaine et la régulation du transport interurbain, l’assainissement du milieu, ainsi que la salubrité et l’hygiène publique.

Dans le même ordre d’idée, ces différents programmes des candidats visent d’instituer l’innovation dans le système de gestion par l’amélioration de la qualité de la vie et de l’accès aux services sociaux de base, la protection de l’environnement par la lutte anti érosive, la modernisation des infrastructures de base, l’amélioration de la gouvernance et de la sécurité des personnes et de leurs biens , la relance de l’économie locale et la création des richesses par un emploi décent, le soutien à l’entreprenariat.

Ensuite, constate-t-on que parmi les neuf candidars nombreux viendront pour apprendre et ça leur demandera beaucoup de temps pour mettre en place lesdits projets de société. C’est ici que plusieurs analystes voient en Magloire Kabemba l’homme de la situation pour redorer le blason ternit de la ville de Kinshasa. Et le fait d’avoir travaillé au sein du gouvernement provincial sortant est un atout pour lui, en raison de la large connaissance acquise des problèmes de la ville et des défis à relever. Grâce à l’expérience accumulée et à son expertise, Magloire Kabemba ne viendra pas apprendre, il ne va pas tâtonner, mais il est à même de mettre rapidement, et en un laps de temps très réduit, les leviers nécessaires pour la transformation de la province de Kinshasa lorsque les commandes lui seront confiées.

Bien que Magloire Kabemba n’était pas le premier décideur, Magloire Kabemba a faire montre de ses capacités managériales dans les secteurs où les responsabilités qui lui étaient confiées : il a créé et mis en place la Direction générale des recettes de Kinshasa (Dgrk) qui, pendant son mandat à la tête de cette structure, représentait le fleuron des services publics urbains dont le personnel œuvrait dans un cadre de travail et des conditions salariales très enviables. Il a donné de l’emploi à plus de 1.000 jeunes Kinois recrutés sur concours par le Cadicec du feu père Ekwa puis envoyés en formation à l’Ecole nationale des finances. La Dgrk est le précurseur de toutes les régies financières provinciales qui lui ont emboîté le pas.

Il a initié la Foire agricole de Kinshasa, véritable vitrine des atouts et opportunités de l’agriculture à Kinshasa et en RDC. Cette activité -qui est à sa troisième édition- a été plébiscitée meilleure activité foraine et constitue une des réalisations majeures du gouvernement provincial. C’est dire que partout où il est passé, Magloire Kabemba a toujours excellé, brillé, donnant le meilleur de lui même de sorte que, placé aux commandes de la ville, avec son sens managérial élevé et ses idées novatrices, il réussira à transformer, mieux, réinventer Kinshasa.

Magloire Kabemba est le candidat de la rupture et de la révolte par rapport à la gouvernance sortante. Il est un candidat indépendant et ne jure que par son expertise pour répondre aux attentes des Kinois. Sa préoccupation majeure est le bien être de cette population.

Lancée depuis le samedi 06 avril, la campagne électorale s’est clôturée le lundi 08 avril 2019.Les candidats ont alors promis monts et merveilles. Mais, au finish, c’est un seul ticket qui sera élu au gouvernorat
Le rendez-vous a été pris pour le mercredi 10 avril 2019, où les 48 élus vont désigner le successeur d’André Kimbuta Yango, ayant passé 12 ans à la tête de la ville-province de Kinshasa.

Clément Muamba Mulembue/Times.cd

Laisser un commentaire