RDC:La politique énergétique, premier sujet abordé par Félix Tshisekedi aux États-Unis

 

Félix Antoine Tshisekedi séjourne aux États-Unis d’Amérique depuis ce mercredi 03 avril 2019 sur invitation officielle du gouvernement américain.

À cette occasion, Lydie Omanga directrice de communication à la présidence de la République signale que, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi a commencé sa journée par une séance de travail avec Monsieur Rick Perry, Secretaire d’Etat américain en charge de l’Energie.

À en croire la bouche autorisée de Félix Antoine Tshisekedi, les échanges ont porté entre autres sur : la politique énergétique de la RDC ;La transition énergétique mais aussi le projet du grand IINGA

Pour plusieurs opérateurs économiques, le président Tshisekedi a commencé sa visite de travail en évoquant avec le ministre américain de l’énergie, Rick Perry, la politique énergétique de la RDC et ses nombreuses carences pour permettre à son industrie minière de tourner correctement.

« Rien que dans le Lualaba, le déficit en énergie est de l’ordre de 1.200 mégawatts pour combler les besoins de l’industrie minière »a dit à TOP CONGO FM, le chief operating officer de Tembo Power, qui développe un projet de 70 megawatts dans la province du Lualaba.

John Nsana Kanyoni, opérateur économique présent dans la délégation du chef de l’État cité toujours par la Radio Top Congo, propose que soient développés des projets de production d’énergie hydraulique qui puissent répondre aux besoins des miniers.

Il sied de signaler que, le grand projet Inga, evalué à plus de 22 milliards de dollars, les USA souhaiteraient participer dans le montage financier et le financement même du grand projet. Le Grand Inga produira, au finish 44.000 Mw et pourrait non seulement répondre aux besoins du pays, permettrait l’exportation de l’énergie jusqu’en Égypte mais ne pourrait pas être opérationnel avant 10 ans, si les travaux commençaient aujourd’hui.

Pour rappel, ont pris part à ses échanges Mike Hammer ambassadeur des États-Unis d’Amérique en RDC et François Balumwene ambassadeur de la République démocratique du Congo aux États unis.

Clément Muamba Mulembue/Times.cd

Laisser un commentaire