Actualité

Kinshasa : Explosion du phénomène « fille mère »

 

Le phénomène « fille mère » a pris des proportions inquiétantes. Rampantes et souterraines, les victimes de cette situation sociale se comptent chaque jour par milliers dans cette ville qui, à défaut d’un recensement scientifique fiable, compte près de 12 millions d’habitants.

Mettre au monde un enfant pour une fille encore sous le toit parental est un véritable sacrilège. La jeune fille devient ainsi l’objet des moqueries de la part de son entourage, ses amies, voisins et même la risée de toute la famille.

« Pour les parents, cela montre un échec dans l’éducation, surtout si c’est l’aînée de la famille qui tombe victime. Pour eux donc, c’est une perte, moins encore si la fille reste sans être mariée. Dans certains cas, le parents vont jusqu’au divorce, parce que pour le père, c’est la mère qui a échoué dans son travail d’éducation », a déclaré maman Gisèle.

Sous le choc, certains parents vont jusqu’à chasser leurs filles de la maison familiale. « Mes parents m’avaient ramenée à la famille de mon petit copain, mon père ne voulait plus entendre parler de moi jusqu’à la naissance de mon enfant. J’étais ébranlée, c’est ce qui a fait que je puisse poursuivre mes études pour pouvoir me racheter », a témoigné une jeune étudiante.

Avoir un enfant à l’adolescence, c’est une erreur, mais pas un péché comme le pensent certains parents, il faut au contraire bien encadrer l’enfant pour que cela ne se reproduise plus et que cela soit une leçon pour ceux qui ne sont pas encore tombés par là, a indiqué une autre femme interrogée à ce sujet.

Sikatenda Mwajuma Kermelys/Stagiaire/Ifasic

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top