Diplomatie : Félix Tshisekedi est à Washington…

 

Comme annoncé par le porte-parole du Département d’État américain, le Président de la République démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi est arrivé aux États-Unis d’Amérique ce mercredi 03 avril 2019 pour une visite officielle. C’est son premier voyage, en dehors du continent africain depuis son investiture le 24 janvier 2019.

À cette occasion, a-t-on appris du porte parole du département d’État américain, Félix Tshisekedi rencontrera le secrétaire d’État américain Mike Pompeo, et d’autres hauts responsables de l’administration Trump.

Outre la politique, les questions économiques liées notamment aux échanges commerciaux et aux investissements américains en RDC sont inscrites dans le canevas de Félix Antoine Tshisekedi lors de ses entretiens avec les membres de l’administration Trump. La finalité, notent plusieurs analystes économiques, est d’établir les bases d’un nouveau partenariat gagnant-gagnant avec les États-Unis d’Amérique.

Dans cette perspective, poursuivent-ils, la RDC a tout intérêt à attirer quelques milliards de dollars sur les 60 milliards d’investissements directs étrangers que Washington vient d’aligner pour certains pays du monde. « Le Congo, pays aux potentiels énormes mondialement reconnus, fait face à des obstacles dont la corruption, l’insécurité et le climat des affaires. Ces fléaux découragent les investisseurs américains à fouler les pieds au Congo. À cet effet, Félix Antoine Tshisekedi aura donc l’occasion de présenter la RDC sous un nouveau visage et de rassurer son partenaire américain sur les efforts qu’il entend déployer pour mettre fin aux fléaux décriés », soulignent des analystes économiques.

En marge de ce programme officiel, a-t-on appris, le chef d’État congolais Félix Antoine Tshisekedi s’entretiendra également avec les responsables du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM) pour entamer les discussions et aplanir les divergences qui ont noirci leurs rapports avec la RDC au cours de ces dernières années.

Ensuite, la communauté congolaise vivant aux États-Unis et les organisations de défense des Droits de l’Homme et des ONG fortement impliquées dans le suivi de la situation des droits humains en RDC auront aussi l’occasion de rencontrer le cinquième président de l’histoire de la République démocratique du Congo.

Rappelons-le, les États-Unis d’Amérique ont joué un rôle de premier plan dans le dénouement de la crise politique et électorale en RDC.

Clément Muamba Mulembue/Times.cd

Laisser un commentaire