RDC: Vers un nouveau  report des élections législatives dans la circonscription électorale de Yumbi

C’est la réponse à laquelle tout le monde s’attend et la prémiere tentative de   réponse est venue du côté de l’ONU. Répondant ce mercredi 27 mars 2019 à la question d’une journaliste lors de la conférence  hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa, Abdoul Aziz Thioye, le directeur du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) juge la situation ‘’compliquée’’ pour l’organisation des élections à Yumbi.

A en croire ses propos reprisent sur la Radio Okapi, « Organiser les élections dans les conditions actuelles à Yumbi, ça, je pense que ça tombe sur le sens que c’est un peu compliqué.

« Avec les fosses communes, les tombes individuelles, des maisons détruites, il y a une situation traumatique qui existe là et vous avez aussi une bonne partie de la population qui a été déplacée » a reconnu  Abdoul Aziz Thioye.

En effet, à quatre jours des élections prévues à Yumbi, le gouvernement congolais par le biais du Vice- premier ministre de l’intérieur Basile Olongo a fait savoir sur la radio Top Congo FM qu’au moins 80% de la population ayant fui les troubles n’est pas encore rentrée dans ce territoire.

Il se pose en outre, d’après le patron de la territoriale, le problème de duplicatas à remettre à ceux qui seront rentrés de Brazzaville, d’où l’appel du gouvernement à la Commission électorale nationale indépendante de reporter les élections à Yumbi dans le mai ndombe d’au moins 3 mois.

Abdoul Aziz Thioye souligne néanmoins que,  la décision de tenir les élections revient au gouvernement congolais dans sa souveraineté.

Rappelons-le, cette circonscription électorale fait partie des circonscriptions électorales recalées lors des élections générales de décembre 2018 pour des raisons sécuritaires.

Clément Muamba Mulembue

Laisser un commentaire