Actualité

Nangaa : « Je n’ai jamais été associé à une œuvre de corruption »

 

Quelques jours après l’annonce des sanctions du département du Trésor américain à l’endroit des responsables de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le Président de cette institution, Corneille Nangaa, a fait savoir qu’il n’a jamais été associé à une quelconque oeuvre de corruption.

« Contrairement aux sanctions américaines, je n’ai jamais été associé à une quelconque œuvre de corruption. Avec mes collègues, nous avons agi suivant les orientations de la plénière de la CENI, et sous le contrôle de l’Assemblée nationale », a-t-il déclaré ce samedi 23 mars 2019 sur son compte Twitter.

Et d’ajouter : « Nous sommes fiers d’avoir conduit ce processus qui a donné à la RDC sa toute première alternance démocratique depuis son indépendance ».

Rappelons-le, l’Office du contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du ministère du Trésor américain a sanctionné trois hauts responsables de la République démocratique du Congo (RDC) en vertu de l’ordre exécutif 13413, tel que modifié par le décret 13671, qui autorise les sanctions à la lumière d’actions ou de politiques qui sapent les processus ou les institutions démocratiques en RDC.

« Cette action fait suite à la corruption persistante de hauts responsables au sein de la Commission électorale nationale indépendante et de l’ancien gouvernement de Kabila en RDC pour entraver et retarder les préparatifs en vue d’élections crédibles et inclusives », indiquait un communiqué signé Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor, chargé du terrorisme et du renseignement financier.

Les USA ont ainsi ciblé trois hauts responsables de la CENI, notamment, Corneille Yobeluo Nangaa, président de la CENI, Norbert Basengezi Katintima, vice-président de la CENI, et le fils de Basengezi Katintima, Marcellin Basengezi Mukolo, conseiller de haut niveau de la CENI. Et leurs avoirs ont été gelés.

Clément Muamba Mulembue

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top