UNILU/Répression des étudiants : Report de l’audience du présumé auteur

Initialement prévue le mardi 29 janvier 2019, l’audience du Commissaire supérieur principal de la Police nationale congolaise (PNC), accusé d’avoir commandité la répression des étudiants le dimanche 27 janvier 2019 dernier à l’Université de Lubumbashi a été reportée à une date ultérieure, renseigne une source de l’auditorat militaire de Lubumbashi cité dans une dépêche de l’Agence congolaise de presse (ACP).

Ce report, indique la même source, est motivé à l’attente de l’arrivée à Lubumbashi des hauts magistrats militaires en provenance de Kinshasa devant lesquels cet officier supérieur, colonel de son état, devra comparaitre. Signalons que les identités de ce dernier et du policier qui a tiré sur une étudiante n’ont pas été révélées à la presse. Elles ne seront dévoilées que lors de leur comparution en flagrance, note-t-on.

Pour rappel, des heurts ayant causé des pertes en vies humaines ont survenu le dimanche 27 janvier 2019 à Lubumbashi entre les étudiants et les élément de la police. Ceci, à la suite des revendications légitimes des étudiants relatives à la desserte en eau et électricité sur leur campus universitaire, mais aussi au réajustement des frais d’études décidé par le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU).

En attendant, l’enquête qui sera diligentée par le gouvernement sans délai, le Président de la République Félix Tshisekedi a pris les mesures ci-après : – L’officier incriminé est déféré devant la justice militaire afin de subir la rigueur de la loi ; la décision du ministère de l’ESU portant réajustement des frais académiques est suspendue ; et enfin, le ministre de l’ESU doit être entendu sur ces faits afin d’établir les responsabilités.

Clément Muamba Mulembue/TIMES.CD

Laisser un commentaire