L’UA annule sa visite prévue lundi à Kinshasa.

L’Union africaine (UA) annule sa visite de très haut niveau, prévue ce lundi 21 janvier, à Kinshasa, selon plusieurs sources au sein de l’organisation, rapporte Radio France Internationale.

À cet effet, rappelle-t-elle, cinq présidents africains étaient attendus (rwandais, sud-africain, angolais, tchadien et namibien), aux côtés du président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

Dans un communiqué, jeudi 17 janvier 2019, l’UA avait estimé que les résultats provisoires de l’élection étaient entachés de «doutes sérieux». Elle avait demandé la «suspension» de la proclamation des résultats définitifs de l’élection et souhaitait s’entretenir avec le président Kabila et d’autres acteurs.

Mais entretemps et sans les attendre, la Cour constitutionnelle de RDC a validé, dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 janvier 2019, les résultats proclamés par la Céni confirmant ainsi l’élection de Félix Tshisekedi, cinquième président de la RDC depuis l’indépendance du pays.

Il sied de rappeler que l’Udps, parti cher au cinquième président de la république démocratique du Congo, était monté au créneau pour fustiger l’attitude de l’Union africaine qui voulait à tout prix s’ingérer dans les affaires internes de la RDC qui relèvent de sa souveraineté notamment l’organisation des élections.

Pour sa part, le secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, avait précisé que la rencontre d’Addis Abeba qui a produit ce communiqué, n’était pas une rencontre officielle de l’Union africaine mais plutôt une rencontre entre un groupe des chefs d’États invités par Paul Kagame, président en exercice de cette haute organisation continentale.

Clément Muamba Mulembue/Times.cd

Laisser un commentaire