Actualité

Pour le FCC,l’Opposition n’a aucune légitimité faute de crédibilité, de programme et d’autonomie

 

Quelques heures après la journée ville morte lancée par la coalition Lamuka pour protester contre le report partiel des élections dans les circonscriptions de Béni, Butembo et Yumbi, les réactions ne cessent de tomber. La dernière est celle du front commun pour le Congo, plateforme chère au Chef de l’État, Joseph Kabila Kabange. Elle la qualifie d’échec cuisant.

« L’échec cuisant de la «ville morte» par LAMUKA confirme ce que tous savions déjà : l’Opposition n’a aucune légitimité en RDC, faute de crédibilité, de programme et d’autonomie. Elle ne peut gagner les élections. N’en déplaise aux officines de Genève et de Nairobi qui la phagocytent », a t’il écrit    sur son compte twitter ce vendredi 28 décembre 2018.

Rappelons-le, les élections générales prévues ce dimanche 30 décembre 2018 se dérouleront sans les circonscriptions de Béni, Butembo et Yumbi.

La CENI justifie sa décision de reporter les élections à Béni et Butembo par la persistance de l’épidémie de la maladie à virus Ebola qui continue de sévir dangereusement dans les circonscriptions électorales de Béni ville et Butembo ville dans la province du Nord Kivu ainsi que la menace terroriste qui plane sur cette région avec des actes criminels perpétrés par des bandes et milices armées.

Pour Yumbi dans le Mai-Ndombe, la CENI indique que c’est suite aux incidents meurtriers survenus dans la nuit du 14 au 15 décembre 2018 qui ont occasionné un déplacement massif des populations, la destruction de tous les matériels électoraux et documents électoraux, le pillage des entrepôts et installation de l’antenne de la CENI.

D’après les données de la CENI, au total ces trois territoires représentent près de 1.256.177 électeurs qui ne seront pas pris en compte ce dimanche 30 décembre 2018.

Clément Muamba Mulembue / TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top