Didier Ndenga : « Je suis le premier réalisateur africain d’une série diffusée à travers le monde… »

 

Aux âmes bien nées, la valeur d’âge n’attend point le nombre d’années, dit-on. Au sommet de son art, Didier Ndenga est le tout premier réalisateur noir africain à être honoré par le Sénat francais. La quarantaine révolue, ce jeune congolais a remporté le prix de la meilleure réalisation et production de l’année 2018 pour son style et son dynamisme dans sa nouvelle série « River Hôtel « .

Avec un scénario professionnel, la réalisation de cette oeuvre cinématographique a été très séduisante et épatante. Tournée en Afrique, « River Hôtel » est la première série télévisée africaine qui va être diffusée dans le monde entier. Depuis Paris, le réalisateur de cette série s’est confié, avec beaucoup d’enthousiasme au site TIMES.CD.

TIMES.CD : Vous venez de remporter le trophée de meilleure  et production cinématographique 2018 en France. Quels sont vos sentiments ?

Didier Ndenga : Je suis tellement content pour ce prix International Méditerranean Award 2018 du meilleur réalisateur et producteur 2018. C’est une occasion pour moi de manifester encore ma gratitude à toute mon équipe technique et aussi à mes acteurs.

Dans quelle circonstance avez-vous reçu ce trophée ?

DN:  La cérémoniale soirée de remise des Trophées s’est déroulée le 7 décembre 2018 en la salle des fêtes du Palais d’Elysée à Paris. C’est le Ministre Italien des Affaires en mission de travail à Paris, qui m’a remis le trophée. Mais, bien avant dans la matinée, j’ai été reçu au Senat français, avec beaucoup d’autres invités de marques et différentes éminentes personnalités tant politiques et culturelles. Il y a des ministres européens et africaines qui ont honoré le prix par leur présence, notamment, le ministre Sénégalais des Affaires étrangères, ainsi que le fils du légendaire Charlie Chaplin, et Sylvie Vartan, une grande star de la musique française, ex-femme de Johnny Hallyday.

Premier réalisateur africain dont le film est diffusé dans le monde

Sur quelle base le Senat français a-t-il jugé idéal de vous décerner ce prix ?

DN : Parce que je suis le premier réalisateur et producteur africain d’une série tournée en Afrique et diffusée, pour la première fois, à travers le monde. Donc, « River Hôtel » va connaître une large diffusion internationale.

A qui dédiez-vous ce trophée ?

DN  : Ce trophée marque le couronnement de beaucoup de sacrifices et représente de longues années de travail bien fait. Alors ce trophée, je le dédie à mes frères et sœurs Congolais, surtout aux amoureux du septième art. Je le dédie aussi à toutes les personnes qui croient en nous et nous soutiennent dans nos projets.

Pouvez-vous rappeler encore au public le synopsis de cette nouvelle série qui vous fait entrer dans le panthéon du monde ?

DN:  Que les publics retiennent que « River Hôtel » est une série télévisée créée, écrite et réalisée par le Congolais Didier Ndenga et produite par la maison HD Production. Elle passe déjà sur les antennes de TV 5 Monde. Cette série raconte l’histoire de Marco Mfalme, un riche homme d’affaires congolais, prospère dans l’hôtellerie de luxe. De son côté, l’inspecteur de police Jeff mène l’enquête au cours de laquelle il soupçonne Marco d’utiliser ses immeubles et hôtes pour blanchir l’argent issu d’un trafic de diamants. La série a été tournée à Kinshasa avec le concours des grands acteurs et actrices stars du cinéma et de la musique africaine telles que Fally Ipupa, Charlotte Dipanda, Michel Majid, Habi Touré, François Durpaire…

Propos recueillis par Jordache Diala/TIMES.CD

Laisser un commentaire