Actualité

Martin Fayulu : « L’usage de la machine à voter aux élections consacrera la victoire du PPRD »

Le candidat Président de la République de la coalition Lamuka, Martin Fayulu Madidi, est arrivé ce vendredi 7 décembre 2018 à Bunia dans la province de l’Ituri dans le cadre de la propagande lancée le 22 novembre dernier par la commission électorale nationale indépendante.

À cet effet, rapportent les confrères sur place, Martin Fayulu a, dans son discours sur le boulevard de la Libération, fustigé l’usage de la machine à voter prévu pour les prochaines élections.

« L’usage de la machine à voter aux prochaines élections, c’est pour consacrer la victoire du PPRD (Parti du Peuple pour la reconstruction et la démocratie) », a-t-il déclaré devant une foule immense venue pour écouter le candidat numéro 4. Aussi, a-t-il dénoncé la partialité » de la CENI. Pour lui, cette institution d’appui à la démocratie en charge d’organiser les élections joue le jeu du pouvoir en place.

Par la même occasion, ajoute la même source, il s’est attaqué au pouvoir, qui, selon lui, ne respecte pas les textes du pays.

« Nous devrions avoir les élections depuis décembre 2016 », a-t-il rappelé. « Pourquoi jusqu’aujourd’hui nous ne les avons pas organisées ? » s’est interrogé le candidat numéro 4.

Et de poursuivre: « ils ont enregistré les personnes décédées et des millions d’autres sans empreintes dans le fichier. Ils ont ajouté la machine à voter en violation de la loi électorale. Nous ne sommes pas des esclaves, nous voulons de vraies élections ».

Par ailleurs, MAFA, comme on l’appelle ces derniers jours, a dénoncé également l’insécurité dans le territoire de Djugu qu’il justifie par la défaillance du pouvoir en place

Rappelons-le, bien avant un des poids lourds de la coalition Lamuka, Moise Katumbi avait accusé le pouvoir en place d’avoir bloqué ses deux avions en Afrique du Sud mais aussi le départ de son avion à Goma.

« L’avion de Lamuka bloqué trois heures à Goma après l’énorme succès d’hier, deux avions toujours en Afrique du Sud bloqués par l’ANR. Cet acharnement inacceptable doit cesser. Martin Fayulu doit pouvoir faire campagne comme tous les candidats. Le peuple est souverain et doit pouvoir choisir librement ! » a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

Clément Muamba Mulembue /TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top