Actualité

Assassiné à Kinshasa, Sunda bass laisse six orphelins 

L’artiste musicien Sunda Bass n’est plus! L’ancien guitariste –bassiste du groupe Wenge BCBG de JB Mpiana a été assassiné, le vendredi 7 décembre 2018, vers 2h00 du matin à sa résidence, au quartier Kimbondo, dans la commune de Mont Ngafula, par des personnes en armes, non autrement identifiées.
Selon les témoignages reçus auprès de ses voisins, il s’agit d’un crime odieux et commandité. En effet, ces assaillants n’ont pris que son téléphone en laissant tous les biens matériels dans la maison. «Nous avons entendu 3 à 5 coups de balles vers deux heures passées. Certainement, ces criminels ont escaladé le mur de la parcelle pour donner la mort à cet artiste qui n’est pas conflictuel. Ce qui nous étonne est qu’ils n’ont rien emporté comme bien. Devant sa femme et ses enfants, ses bandits ont obligé Sunda à remettre juste son téléphone portable. Vraiment, nous exigeons une enquête pour connaître l’auteur de ce crime parce que ce n’est pas normal», renseigne un voisin de l’avenue.

SUNDA BASS AU STUDIO

Le corps de l’illustre disparu a été acheminé à la morgue de Kasangulu, dans la province du Kongo central.
De son vrai nom, Kiazangana Sunda Bass était un guitariste de renom qui a longtemps évolué au côté de la star congolaise, JB Mpiana. Il avait pratiquement travaillé sur les meilleurs disques à succès des Anges Adorables de Wenge BCBG. De 1997, lors de la dislocation de Wenge Musica 4×4 jusqu’à son départ de BCBG, Sunda Bass s’est démarqué grâce à touche percutante à la guitare. Sur le plan discographique, «Libérer » est sa meilleure composition qui a marqué le répertoire de l’orchestre cher à Papa Chéri. Cette chanson a été très appréciée par les mélomanes de la bonne musique pour sa beauté dans la mélodie et surtout pour son message succulent.
Depuis 2 ans, le bassiste avait quitté Wenge BCBG pour créer son groupe où il s’est mué en chanteur. Avec ses nouvelles recrues, ils préparaient la sortie d’un maxi-single dans lequel Sunda a fait le remix de sa chanson fétiche «Liberer » pour le plus plaisir de ses fans.
Marié, l’artiste laisse une veuve au nom de Michou MBUAYA et 6 enfants dont deux sont en Europe. Un coup dur pour toute sa famille biologique et artistique.

Jordache Diala /TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top