Now Reading:
Présidentielle : le panel d’opposants décrient une parodie d’élections
Full Article 2 minutes read

Présidentielle : le panel d’opposants décrient une parodie d’élections

Présidentielle : le panel d’opposants décrient une parodie d’élections

Au cours d’une déclaration commune faite le mercredi 07 octobre 2018 à Kinshasa, le panel d’opposants et candidats à l’élection présidentielle du 23 décembre dont Théodore Ngoyi, Seth Kikuni, Noël Tshiani et autres, se sont insurgés contre ce qu’ils appelés « parodie d’élections » prévues pour le 23 décembre prochain.

En croire cette branche de l’Opposition, la Commission électorale indépendante (CENI) doit écarter du processus électoral en cours la machine à voter et nettoyer le fichier électoral « corrompu ».

« Nous appelons le peuple congolais d’user de tous les moyens de droit, notamment, de son droit de s’opposer par tous les moyens, par des manifestations publiques, à la parodie d’élections tendant à lui être imposée afin d’être dirigé par un président de la République, des sénateurs et des députés irrégulièrement élus », déclaré Théodore Ngoy sans aller par quatre chemins, parlant au nom du panel d’opposants candidats à la présidentielle.

Le peuple, a-t-il poursuivi, doit « faire échec au président de la République, au Front commun du Congo (FCC), à la CENI et à tout individu ou groupe d’individus qui veut l’amener aux élections avec un fichier électoral corrompu, une machine à voter qui introduit un vote électronique interdit ».

Alors que des opposants candidats à la présidentielle du 23 décembre 2018 continuent à exiger le retrait de la machine à voter et du fichier électoral qualifié de corrompu, la CENI de son coté ne bronche pas, ayant mis le cap vers les élections le 23 décembre.

Francis Otshudi /TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.