Now Reading:
Lubero : reddition d’une vingtaine des miliciens Maï-Maï
Full Article 2 minutes read

Lubero : reddition d’une vingtaine des miliciens Maï-Maï

Plus de 20 miliciens Maï-Maï se sont rendus, le jeudi 11 et vendredi 12 octobre 2018 dans le territoire de Lubero au Nord-Kivu, aux Forces armées de la RDC (FARDC). Des sources sur place font savoir que ces ex-combattants Maï-Maï ont déposé quelques armes à feu, ainsi que des lances et machettes.

La première vague de 14 miliciens s’est rende le jeudi 11 au camp des FARDC à Kasando au sud du territoire de Lubero. Selon le commandant local du 3 401 Régiment des FARDC, ces miliciens disent être du groupe Mazembe aile Kabido appelé aujourd’hui Front des Patriotes pour la Paix (FPP). D’après le colonel Bakavu l’un des responsables de l’armée dans la région, ces miliciens se sont rendus sans armes à feu, mais munis d’armes blanches.

La seconde vague de 8 ex-combattants maï maï a quitté la brousse le vendredi 12 octobre dernier. Il s’agit des ex-éléments du groupe Ndouma Défense of Congo Rénové (NDC/R) de Guidon, arrivés au camp militaire de Lubero-centre.

L’administrateur du territoire de Lubero, Richard Nyembo wa Nyembo, attribue cette série des redditions des combattants Maï-Maï aux différentes sensibilisations des notables, des autorités administratives et de la Société civile locale. Il parle également de la pression militaire des FARDC exercée sur l’ennemi jusqu’à la chute de NDC/R de Guidon à Kasugho et Kagheri dans le sud du territoire de Lubero.

Cette reddition intervient quelques jours après de violents combats entre les FARDC et ces groupes armés. Ces affrontements ont causé un déplacement massif de la population, certains vivent sans assistance dans des familles d’accueil.

Delphin Mupanda/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.