Actualité

RDC/Santé : Campagne de réparation gratuite de la fistule obstétricale

Une campagne de réparation gratuite de la fistule obstetricale a été lancée le vendredi 12 octobre 2018, à l’hôpital Saint Joseph situé dans la commune de Limete à Kinshasa. Cette action médicale est organisée par les Ministères de la Santé publique et du Genre, Enfant et Famille, en collaboration avec les Fonds des Nations-Unies pour la population (Unfpa), avec le soutien de la Fondation Vodacom Congo.

À en croire Chantal Safu, ministre du Genre, Famille et Enfant, cette campagne lancée selon les prévisions concerne plusieurs villes du pays. « Ceci prouve que le mal que nous combattons a eu à s’installer et à faire des victimes ci et là », a-t-elle fait savoir dans son allocution. Le gouvernement de la République, a-t-elle complète, en est conscient et ne ménagera aucun effort pour rejoindre ceux et celles qui sont engagés.

Elle a aussi remercié l’Unfpa pour son engagement en vue d’éradiquer cette maladie qui ronge les femmes, non seulement à Kinshasa, mais sur toute l’étendue du territoire national. Elle a eu de mots de remerciement au gouvernement de la république, plus particulièrement, le ministère de la Santé publique, les partenaires, les donateurs ainsi que toutes les équipes qui ont concouru pour la lutte de cette maladie due aux violences sexuelles.

« Ce soutien permet aux femmes de vivre désormais la tête haute dans la dignité et fierté jadis perdues. Vous pouvez compter sur mon engagement personnel, car, croyez-moi, cette cause est ma cause et mon combat », a-t-elle déclaré. Chantal Safu a souligné que la maternité d’une femme devra toujours demeurer un moment de joie immense, pour elle et pour les siens.

« Les femmes blessées dans leur chair à la suite des violences sexuelles basées sur le Genre devront trouver auprès de nous, l’accompagnement et le service qu’elles sont en droit d’attendre de la communauté », a-t-elle indique. La participation et la contribution de plus d’un Congolais pour l’élimination de cette névrose sera pour le bien et le soutien de toutes les femmes victimes de ce fléau.

Paulin Ikwala, directeur général adjoint de la société Vodacom Congo a réaffirmé l’engagement de son organisation de venir en aide aux femmes congolaises souffrant de fistules obstétricales. En outre, il s’est réjoui de faire encore une dotation de prise en charge qui permettra le début d’un processus qui permettra à 20 femmes et filles de retrouver leur dignité et une vie sociale normale, libérant ainsi leur potentiel pour leur épanouissement personnel, celui de leurs familles et aussi celui de toute une communauté.

Pour sa part, docteur Sennen Hounton, représentant pays de l’Unfpa en RDC, a souligné que ce combat a pour objectif d’avoir, à l’horizon 2030, zéro femme qui souffre de fistules obstétricales, zéro femme qui meurt en allant donner la vie etc. Aussi, a-t-il poursuivi, « cette campagne lancée ce jour nous emmènera aussi à l’intérieur du pays, notamment à Tanganyika, Bandundu, Kongo Central ».

Et il a conclu son mot en remerciant toutes les personnes physiques ou morales qui ont contribué de leur argent pour redonner les sourires à nos jeunes filles et mamans.

Rappelons-le, cette campagne fait suite à une soirée de levée de fonds organisée en mai dernier pour aider les femmes souffrant de la fistule obstétricale à acceder aux soins appropriés. Plusieurs personnalités, organismes, entreprises et anonymes avaient contribué à cette oeuvre de bienfaisance.

 

Clément Muamba & Taeho Liko Théo/TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top