Actualité

RDC/Élections : l’ONU pour un consensus autour de la machine à voter

Au cours du point de presse marquant la fin de sa visite en RDC le dimanche 07 octobre 2018, au quartier général de la Monusco à Gombe/Kinshasa, le Conseil de sécurité de l’ONU a invité les parties prenantes au processus électoral à un dialogue pouvant conduire à un consensus autour de la machine à voter.

À en croire François Delattre, représentant de la France au près de Nations Unies, la question de la machine à voter a été naturellement évoquée lors des différentes rencontres avec tous les acteurs impliqués. La position du Conseil de sécurité, a-t-il fait savoir, c’est d’appeler à un dialogue, à trouver un plus large consensus afin de créer les conditions d’élections réellement crédibles pouvant se dérouler en toute transparence, et apaisées.

Il a aussi rassuré le plein soutien du Conseil de sécurité de nations Unies à la Monusco sur toute demande technique et logistique qui sera exprimée par le gouvernement congolais.

Que retenir de cette visite de trois jours

Durant trois jours de visite en RDC, il a été question, pour la délégation du Conseil de sécurité de s’informer, écouter les parties prenantes au processus électoral, mais aussi peser de tout son poids pour accompagner la RDC dans le processus de paix et sécurité, au regard des objectifs poursuivis au terme de cette mission.

François Delattre s’est exprimé en ces termes : « Il y a une opportunité historique avec les élections du 23 décembre décidés par le président Kabila pour une première transition démocratique et pacifique dans ce pays, et que lui-même doit ouvrir les portes à la consolidation de la paix et créer les conditions propices ».

Cette visite, a-t-il souligné, permet d’avoir quelques renseignements notamment, la rencontre avec tous les interlocuteurs et la diversité des opinions exprimées. Ce qui a permis de sentir une profonde aspiration des acteurs à saisir l’opportunité historique du 23 décembre.

Par ailleurs, le Conseil a noté quelques avancées en RDC 15 ans après. Cela constitue un motif d’espoir pour la tenue des élections, et surtout les progrès réalisés dans le calendrier électoral.

Francis Otshudi TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top