Now Reading:
Sport et santé : P. Niango sollicite l’évacuation de Ndaye en Afrique du Sud
Full Article 2 minutes read

Sport et santé : P. Niango sollicite l’évacuation de Ndaye en Afrique du Sud

L’ancien footballeur international congolais Ndaye Mutumbila est gravement malade à la Clinique Ngaliema de Gombe à Kinshasa. Informé de sa situation, le ministre des Sports et Loisirs, Me Papy Niango, sollicite son évacuation en Afrique du Sud pour des soins appropriés.

Vieille gloire, Pierre Ndaye a été l’un des artisans du sacre des Léopards de l’ex-Zaïre à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 1974 en Égypte. Son record de 9 buts inscrits en une seule édition de la CAN n’a pas encore été battu jusqu’à ce jour. Il a ensuite eu du mal à gérer son après carrière de footballeur, avec quelques piges en Afrique du sud avant son retour au pays en 2015.

Cette icône du football congolais est malade depuis 2016. Le gouvernement ne cesse d’intervenir au travers de différents ministre des sports et premiers ministres. Alors que l’ex-premier ministre Augustin Matata Ponyo a inscrit les anciens léopards sur la liste de paie, cette assistance n’a pas toujours suffi à protéger ce champion d’Afrique 2014 et mondialiste en Allemagne la même année.

Il souffre d’un problème de tension, de genou et des poumons. Ndaye a été envoyé aux soins médicaux en Inde en 2017 par la République. de retour au pays, certaines indiscrétions ont dit qu’il n’a pas respecté l’hygiène de vie, une situation qui aurait favoriser la dégradation de son état de santé.

Le 12 septembre 2017, Ndaye a piqué une crise. Trois jours après son hospitalisation à la clinique Ngaliema, il a recu l’assistance du ministre des sports Papy Niango et du premier Ministre Bruno Tshibala. Ce dernier a profité de l’occasion pour rassurer sa famille sur une prise en charge totale de Ndaye Mutumbula par le gouvernement.

Et l’on a appris que l’état de santé de l’illustre patient est tres inquiétant, et le ministre des Sports et Loisirs vient donc de solliciter son évacuation pour des soins appropriés en Afrique du sud.

Jolga Luvundisakio/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.