Now Reading:
Machine à voter, accès à la Rtnc et privilèges accordés à E. Shadary: 7 candidats présidents de la République hausse le ton
Full Article 4 minutes read

Machine à voter, accès à la Rtnc et privilèges accordés à E. Shadary: 7 candidats présidents de la République hausse le ton

C’est dans une déclaration commune faite le mardi 2 octobre 2018 à Kinshasa que 7 candidats présidents de la République ont dénoncé un certain nombre d’avantages dont bénéficie Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du Front Commun pour le Congo (FCC).

Et pour mettre fin aux avantages dont bénéficie celui qui a été choisi par Joseph Kabila, Ils demandent soit de mettre fin à cette injustice, soit d’en faire bénéficier à tous les autres candidats.

« Au chef de l’État et au gouvernement, de retirer à Emmanuel Ramazani Shadary, les véhicules de la police et des forces armées avec gyrophare, et son personnel ou de doter tous les candidats présidents de la République, des mêmes moyens immédiatement et d’interdire aux membres du gouvernement et aux autorités provinciales, urbaines, municipales et locales de faire campagne, en se servant de leur position de force, de moyens de l’État, en faveur du candidat du FCC » ont-ils recommandé devant la presse.

Ils s’insurgent en outre, contre la politisation des sites universitaires, toujours au profit d’Emmanuel Ramazani Shadary.

« interdire aussi à toutes les institutions publiques, dont les universités, en l’occurrence l’Université de Kinshasa (UNIKIN), de se mettre au service du candidat du Front Commun pour le Congo » recommandent-ils.

Aussi, ont-ils dénoncé la prise en otage, d’après eux, de la Radio Télévision Nationale Congolaise, « RTNC ».

« Protestons énergiquement contre la prise en otage de la RTNC par le pouvoir en place, faisant de cette institution un instrument de propagande des actions d’un seul regroupement politique en l’occurrence le Front Commun pour le Congo, (FCC) »ont-ils déclaré.

Dans la foulée, le Collectif de candidats présidents fustige le refus de la RTNC de couvrir et de diffuser les manifestations publiques de certains partis politiques de l’opposition et celles des candidats indépendants.

« Protestons contre le refus de la RTNC de diffuser les informations relatives à la série des massacres de nos populations à Beni dont les récents n’ont eu lieu qu’il y a quelques jours »ont fait savoir les sept candidats présidents de la République.

Et d’exiger l’accès égal aux médias publics de tous les acteurs politiques aussi bien de la Majorité Présidentielle que de l’opposition, surtout durant toute la période électorale.

Bulletin de vote exigé pour le 23 décembre

À la Commission électorale nationale indépendante, les sept candidats présidents de la République ont exigé de procéder sans désemparer à l’impression de bulletin de vote papier pour les élections prévues le 23 décembre 2018 sans citer nommément la machine à voter introduite dans le système de vote.

Les sept candidats présidents de la République ont par la même occasion affirmé que le bulletin de vote papier est le seul mode de vote prescrit par le législateur congolais.

“Une commission technique comprenant respectivement la CENI, le CNSA et le gouvernement devra être mise sur pied pour vérifier le processus d’impression du bulletin papier de vote”, soulignent-ils dans une déclaration commune.

Et d’ajouter que ce processus n’impactera pas négativement sur le calendrier électoral.

« La commission électorale nationale indépendante porterait avec le gouvernement la responsabilité de tout report du scrutin en cours, si ladite commission ne procédait, sans désemparer, à l’impression du bulletin de vote papier » ont-ils prévenu.

Pour ces 7 candidats, il est impératif que les élections se tiennent le 23 décembre prochain, conformément au calendrier électoral de la CENI.

Rappelons-le, les sept candidats présidents de la République en question sont Marie-Josée Ifoku seule femme candidate président de la République, Sylvain Maurice Masheke, Théodore Ngoy Ilunga, Yves Mpunga, Gabriel Mokia, Seth Kikuni, et Radjabho Tebabo.

Clément Muamba Mulembue/Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.