Now Reading:
Élections: le PPPC demande à la CENI de prendre en compte les recommandations des experts britanniques
Full Article 3 minutes read

Élections: le PPPC demande à la CENI de prendre en compte les recommandations des experts britanniques

En 90 jours des élections dont 30 jours pour la campagne électorale officielle, le professeur Stephen Nzita di Nzita, président du parti du peuple pour le progrès du Congo( PPPC) demande à la commission électorale nationale indépendante (CENI) de prendre en considération les recommandations des experts britanniques sur la question relative à la machine à voter.

L’en croire,le parlement congolais devait Interpeller la CENI pour qu’ elle donne a chaque depute national pour qu’ elle des précisions à chacun député national comment est ce qu’ elle compte la vulgariser dans chaque conscription représenté par les honorables, mais aussi rassurer que les anomalies mentionnées par les experts britanniques seront rectifiées et le mode d’audit pour un processus apaisé ainsi privilégié la paix et abandonner son fantasme avec cette machine .

A la Cour constitutionnelle, le professeur Stephen Nzita di Nzita a demandé de ne pas être selective , » depuis Avril nous demandons l’Arrêt sur RConst 700. La loi est claire en matiere électorale l’inaction de la cour nous cause un tort irreparable et prive le pays certaines de ses voix les plus loyales a t’il fait savoir avant d’ajouter que Le PPPC son parti doit intégrer le processus electoral apaisé.

Et de poursuivre,  » notre exclusion de part la faute de la cour de donner un arrêt bien avant la date de depot des candidature viole nos droit civiques et politiques pourtant garantie par la constitution de 2016 amendée en 2011 et pour laquelle le PPPC est parti contre le courant pour défendre » rappel t’il.

Par ailleurs, le président du PPPC, a invité la communauté internationale à reconnaître et respecter la souveraineté de la RDC tout en oubliant pas que c’est un pays poste conflits avec une justice transitionnnelle, en route vers une démocratie. (La RDC n’apas encore fait un cycle électoral complet) d’ou l’imperative de prendre les mesures nécessaires pour prévenir de nouvelles violences dans notre état déjà fragile en prenant ce qui est pour l’ONU, l’étape simple d’assurer que sont tenues en temps opportun des élections présidentielles libres et équitables vérifiable a t il fait remarqué .

Pour Nzita di Nzita, Le prix payé pour notre souveraineté tant nationale qu’ internationale est trop lourd pour être ignoré et traité avec légèreté,  » Il est temps de rompre avec cette nouvelle mentalité des révisionnistes avec une amnésie politique et une myopie de la réalité du destin du Congo a la croisée de chemin »

Ainsi, il a par ailleurs demandé au gouvernement de prendre les mesures de decrispations de crise telle que négocié avec scrupule à la Cenco.

TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.