Now Reading:
Kolwezi: J. Kabila tient à l’application du nouveau code minier
Full Article 3 minutes read

Kolwezi: J. Kabila tient à l’application du nouveau code minier

Devant une multitude d’investisseurs, chefs d’entreprises minières au Congo et invités de pays partageant les mêmes ressources naturelles hors frontières, le président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila Kabange, a, dans son discours de ce mercredi 12 septembre 2018 à l’ouverture de la troisième édition de la conférence minière qui se tient à Kolwezi dans la province de Lualaba, réaffirmé sa préoccupation sur le profit que les populations congolaises doivent tirer des ressources minières de leur pays, surtout en cette période de nouvelles perspectives de croissance. Pour le président de la République, les minerais congolais ne peuvent plus continuer à alimenter abusivement les investisseurs et le marché international, mais doit également satisfaire la population congolaise et participer au développement du pays.

Il a par cette occasion exigé aux opérateurs du secteur minier, à respecter le nouveau code minier. Sa préoccupation a toujours été de voir la mise en oeuvre du nouveau code se refléter sur l’amélioration du vécu quotidien de la population congolaise, partant tout naturellement de celle située dans les zones de production des minerais, a-t-il indiqué. C’est à juste titre, que cette troisième conférence est axée sur le thème : « exploitation minière face aux impératifs du développement durable des zones productrices : apport, rôle et responsabilité des parties prenantes à la lumière du code minier révisé ».

Joseph Kabila a aussi fustigé autant de manquements qui auront longtemps entretenu la pauvreté de la population environnant les sites d’exploitation, créant ainsi un grave contraste entre les embellis vécus et la contribution restée incertaine à la réalisation des objectifs de développement du pays. C’est ce qui a, alors, justifié la révisitation des contrats miniers et la réforme législative et réglementaire qui a découché sur les nouveaux code et règlement miniers promulgués respectivement le 9 mars et le 8 juin 2018.

Au-delà de l’assainissement et de la modernisation du cadre normatif régissant le secteur minier, le chef de l’Etat a encore fait savoir que, la vocation de ces décisions reste de promouvoir l’équité entre toutes les parties prenantes à l’exploitation des ressources naturelles, à savoir : détenteurs des capitaux, employés et populations environnantes des sites d’exploitation ; cela en termes de retombées attendues de la rente minière.

Loin d’ignorer ce que doit faire le gouvernement, le chef de l’Etat a rappelé au premier ministre et à toute son équipe leur obligation de faciliter au maximum les différentes opérations liées à l’activité minière, en se libérant de toute lourdeur et tracasseries administratives, policières et douanières, et ce, en la faveur de l’opérationnalisation du guichet unique créé à cet effet.

Notons que cette troisième édition de la conférence minière qui se tient à Kolwezi va durer trois jours soit du 12 au 15 septembre de l’année en cours.

Petit Ben Bukasa/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.