Actualité

Mova aux journalistes: « 2018 est une année à négocier avec sagesse et sans passion… »

La ville de Kinshasa abrite du 06 au 07 septembre la table ronde mixte regroupant des experts des médias et les pouvoirs publics sur le thème : »La sécurisation des journalistes pendant la période électorale « . Cette rencontre a pour objectif de prévenir tous les risques d’atteintes au travail et à l’intégrité physique des journalistes et de mettre sur pied un cadre de concertation réunissant les organisations professionnelles des médias, les autorités politiques, administratives, judiciaires et les instances de régulation des médias pour le traitement rapide des cas d’atteinte aux droits des journalistes et manquements des journalistes à leurs droits et devoirs durant toute la période qui entourera l’organisation des élections.

En ouvrant cet atelier organisé par Journaliste en danger (Jed) et l’Union nationale de la presse du Congo (Unpc), le vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur et sécurité a exposé sur le rôle et la responsabilité des médias et des services de sécurité pour des élections transparentes et apaisées. Henri Mova a souhaité que la liberté de la presse et le droit public à l’information s’appliquent dans le contexte de l’information véhiculée par les médias et les professionnels de l’information. Il a, à cet effet, indiqué soutenir les conditions d’exercice d’une presse libre dans une société démocratique, les prérogatives et les responsabilités de ceux dont la fonction première est d’informer.

Parlant de la responsabilité de la presse, le VPM Mova a fait savoir que 2018 est une année à négocier avec sagesse et sans passion. Une année particulièrement importante, a-t-il poursuivi, en raison des enjeux politiques et électoraux. Une échéance inédite dans l’histoire politique de la RDC, a-t-il ajouté.

A l’entendre, la responsabilité du journaliste est d’apporter à l’électeur des informations objectives et rigoureuses lui permettant d’y voir un peu plus clair.

Henri Mova n’a pas manqué de rappeler le rôle des médias qui consiste à rechercher, collecter, traiter, commenter et diffuser sans entrave, l’information pour l’intérêt public nécessaire à l’existence et au maintien de la vie démocratique.

Mettre sur pied une charte d’entente

Le secrétaire général de JED a indiqué, pour sa part, que la finalité de ces deux jours de travaux est de mettre en place une charte d’entente entre les médias et le service de sécurité. Ce cadre de coopération entre la presse et les services de sécurité et de défense, a dit Tshivis Tshivuadi, va permettre une bonne collaboration entre les deux parties pendant la période électorale.

Quant au président nationale de l’UNPC, il a souligné que la période électorale est sensible et dangereuse pour les journalistes. A cette occasion, Kasonga Tshilunde a présenté les différents obstacles qui freinent la liberté de la presse en RDC.

Mamou/TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top