La SADC prend acte du financement des élections par le gouvernement de la RDC

Le 38e sommet des Chefs d’État et de gouvernement membre de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) s’est clôturé ce samedi 18 août 2018 à Windhoek (Namibie). À l’ordre du jour, plusieurs questions d’intérêt sous-régional ont été traitées lors de cette rencontre, notamment les questions liées à l’économie, à la politique et à la sécurité. Mais aussi les crises qui minent certains pays membres de l’organisation sous régionale.

À cet effet, rapporte le communiqué final, la SADC salue le président Joseph Kabila d’avoir respecté la constitution et a noté que le gouvernement de la RDC continuera à fournir le financement et les moyens logistiques nécessaires afin de permettre la tenue d’élections pacifiques et crédibles.

Le sommet a élu le président de la République de Namibie Hage Geingob président de la SADC et John Pombe Maguguli président de la République de Tanzanie, président entrant de la SADC.

Par la même occasion, le sommet a également élu Edgard Chagwa Lungu président de la Zambie, président de l’organe chargé de la coopération en matière politique, défense et de sécurité, et le président Emerson Dambudzo Mnangagwa, président de la République du Zimbabwe, président entrant de l’organe.

Rappelons-le, la Communauté de développement d’Afrique australe – CDAA (ou SADC , sigle de l’ anglais Southern African Development Community) est une organisation qui vise à promouvoir le développement économique de l’ Afrique australe. Le 17 août 1992, elle est créée lors du sommet des chefs d’État et de gouvernement réuni à Windhoek en Namibie et succède à la Conférence de coordination pour le développement de l’Afrique australe , fondée le 1er avril 1980.

États membres

Les dix États fondateurs sont :Angola, Botswana, Lesotho, Malawi, Mozambique, Namibie, Swaziland,Tanzanie, Zambie, Zimbabwe
Le total des membres est passé à seize avec les adhésions de :
Afrique du Sud – 30 août 1994, Comores – 20 août 2017 , Maurice – 28 août 1995, République démocratique du Congo – 8 septembre 1997, Madagascar – 18 août 2005 (le pays est suspendu, à la suite des crises politiques de 2009 , puis réintégré le 30 janvier 2014), Seychelles – du 8 septembre 1997 au1 er juillet 2004, puis de nouveau depuis 2008.

Clément Muamba Mulembue

Laisser un commentaire