Now Reading:
RDC: le transfert des joueurs, un sujet tabou !
Full Article 2 minutes read

RDC: le transfert des joueurs, un sujet tabou !

Si en Europe, Amérique, Asie et même dans certains pays africains le transfert d’un joueur fait la « Une » des journaux, en RDC, c’est l’omerta, la loi du silence. Le sujet reste tabou avant la conclusion du dossier qui confirme la transaction.

Alors que la Fédération internationale de football association( FIFA) souligne que tout joueur est libre de décider sur son avenir en choisisant le club où il aimerait évoluer, en RDC les choses se passent autrement. L’avenir d’un joueur dépend totalement des dirigeants du club où il évolue. Il est rare de voir un joueur décider où il veut aller.
Ceux qui ont tenté par force de déroger à cette règle non écrite, font face à des problèmes avec leurs dirigeants. Pire, ils risquent d’être bloqués au niveau administratif pour que le transfert soit simplement bloqué. Compremettant la carrière du joueur qui ne rêve que de devenir professionnel.

Les « présidents » sont les seuls à décider de la prochaine destination de leurs protégés. Qui pis est, dès qu’une destination est choisie, elle n’est pas revelée à la presse.

Pratique décriée par la presse congolaise, celle-ci n’est jamais mise au courant du calendrier des « mercato » au pays de Lumumba. Aucune date ne marque l’ouverture de ce marché, ni sa clôture.

Le transfert se fait à tout moment dès lors que deux partie se mettent d’accord sans tenir compte de la date du mercato.

TIMES.CD ne reste pas indifférent face à ces réalités. Les clubs doivent communiquer toutes les infos liées au transferts au lieu de laisser libre cours aux rumeurs qui défavorisent toute communication. Au finish, ce sont les supporters qui sont désorientés et incapables de dire un mot sur les choix des « présidents ».

Jolga Luvundisakio/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.