Actualité

RDC: E. Macron salue la décision de Kabila de ne pas se représenter

Le président de la République française, Emmanuel Macron, a, dans un communiqué parvenu à la rédaction de TIMES.CD, salué la décision annoncée par le président Kabila de ne pas se représenter aux prochaines élections présidentielles, conformément à son engagement de respecter les termes de la Constitution congolaise.

La France, à cet effet, qui s’est constamment tenue aux côtés de la République démocratique du Congo, rend hommage à l’action du président Kabila pour l’unité et l’intégrité de la RDC.

Et d’ajouter: » Aux côtés de ses partenaires et en particulier de l’Union africaine, des organisations régionales et des pays voisins, la France se tient prête à accompagner les efforts des autorités congolaises en vue de la tenue, le 23 décembre prochain, d’un scrutin libre, transparent et inclusif ».

Par ailleurs, la cheffe de MONUSCO et les ambassadeurs du Canada, des Etats-Unis, de la Suisse, de l’Union africaine ainsi que de l’Union européenne ont, dans une déclaration commune ce jeudi 9 août 2018, appelé à une alternance pacifique à l’issue des élections prévues à la fin de cette année.

“Nous réitérons notre appel à toutes les parties à veiller à ce que le processus électoral et le transfert du pouvoir soient menés de manière transparente, pacifique et inclusive, conformément à la Constitution et à l’Accord de la Saint-Sylvestre de décembre 2016”, disent-ils, saluant en passant la désignation de Ramazani Shadary comme dauphin de Joseph Kabila.

Aussi, ont-ils ajouté, la conclusion du dépôt des candidatures pour les élections présidentielles et législatives en RDC, conformément au calendrier électoral de la CENI, constitue une étape clé sur la voie devant mener à la première alternance politique pacifique en RDC, grâce à des élections crédibles le 23 décembre 2018” , soulignent les diplomates, pour qui, ces scrutins renforceront “la stabilité et la prospérité de la RDC et de toute la région ».

Rappelons-le, le Front commun pour le Congo (FCC), avec comme autorité morale Joseph Kabila, a déposé la candidature de Shadary pour la présidentielle du 23 décembre 2018.

“Nous allons donner le projet de société du FCC qui du reste c’est un projet du peuple. Le peuple a besoin de la paix, c’est ce que veut le Front commun pour le Congo. Le peuple a besoin de la reconstruction, du social et c’est ce que nous allons faire parce que le FCC est un regroupement qui rassemble tous les congolais” , avait déclaré Ramazani Shadary après le dépôt de sa candidature.

Clément Muamba/TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top