Now Reading:
Avec ou sans « dauphin », Kin-kiey dépose sa candidature !
Full Article 2 minutes read

Avec ou sans « dauphin », Kin-kiey dépose sa candidature !

Alors que toute ouie et tout oeil sont dirigés vers Kingakati ou le Fcc doit se réunir pour les derniers réglages, coup de tonnerre, le député national Tryphon Kin-Key Mulumba a déposé le mardi 07 août 2018 à la Ceni sa candidature comme indépendant à la magistrature suprême et cela à la surprise générale de son poste de vice président du regroupement politique Alliance des bâtisseurs du Congo pour l’émergence (ABC) signataire de la charte du FCC (Front commun pour le Congo).

À cet effet, Pendant que diverses sources ont annoncé mardi une rencontre entre Joseph Kabila autorité morale du FCC allait s’entretenir avec ses alliés à la ferme de Kingakati pour les derniers réglages lié à désignation du dauphin du camp présidentiel, c’est avec une grande surprise que l’opinion vient de constater que Kin-Kiey Mulumba, lui qui avait toujours manifesté son envie de voir Kabila à la tête de la RDC avec sa structure « Kabila Desir » et qui n’avait jamais affiché ni déclaré être l’un de présidentiable de déposer sa candidature.

D’où cette question, de savoir le pourquoi de ce changement de position de celui qui apparaissait comme l’un des fidèles lieutenants du régime actuel.

Et les observateurs de s’interroger, N’est-ce pas là la preuve de l’existence de plusieurs frustrés dans le camp de la mouvance présidentielle ?

A moins d’être un cas isolé, plusieurs observateurs de la vie politique nationale pensent que cette candidature vient révéler les fissures et plusieurs frustrations au sein de la Majorité présidentielle.

Les heures qui suivent à 24 heures de la clôture des BRTC nous réservent peut être encore d’autres surprises.

Rappelons-le, deux jours passés sur son compte Twiiter , L’élu de Massimanimba avait fait un message qui avait laissé plusieurs observateurs perplexes, « L’opposition presse le Président de la République de «déclarer» un dauphin. Outre qu’on s’interroge sur le sens de cette démarche qui s’éloignerait de la démocratie, je me demande comment cela pourrait se faire sans frustrations nouvelles voire fracture au sein de la plate-forme. » avait indiqué l’ancien ministre des PTNTIC et ancien porte parole du gouvernement du dernier gouvernement du maréchal Mobutu.

Clément Muamba Mulembue

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.