Now Reading:
Linafoot/Ligue 1 : la FECOFA réhabilite Muungano, Mushi Bonane crie au scandale
Full Article 5 minutes read

Linafoot/Ligue 1 : la FECOFA réhabilite Muungano, Mushi Bonane crie au scandale

Dans sa lettre numéro FBA/SEGAL/0602/2018, le comité exécutif de la Fédération congolaise de football association (FECOFA) annule sa propre décision et réhabilite l’équipe de Muungano en Ligue 1 pour la saison prochaine.

L’équipe de Muungano est qualifié en lieu et place de la formation de l’Étoile du Kivu qui était qualifié pour le prochain championnat de la Ligue national de football (Linafoot) suite aux forfaits infligés à l’OC Bukavu Dawa.

Cet autre club du chef-lieu de la province du Sud-Kivu avait fait jouer des joueurs n’ayant pas été consulté par un médecin reconnu au Conseil national de l’ordre des médecins de la RDC (CNOM).

Et l’on apprend que la FECOFA aurait pourtant pris une décision dite évocation qui ne pouvait pas subir une modification selon l’article 305 des règlements généraux sportifs (RGS). Aussi le président de l’Etoile du Kivu, Mushi Bonane, a, au cours d’une conférence de presse tenue le samedi 04 août 2018 à Kinshasa, décrié cette décision de la FECOFA. « un scandale, une décision alambiquée parce qu’elle viole l’article 305 de la RGS », s’est-il consterné.

« Il s’agit d’une décision inique qui vient de jeter des troubles et qui risque de perturber la paix, la concorde sociale dans la province du Sud Kivu où, à la suite de cette mesure, nous déplorons déjà six personnes admis aux soins intensifs », a fait savoir Mushi Bonane.

Et de poursuivre : « Il s’agit d’une lettre qui nous a été notifiée le 03 Août 2018 par la FECOFA, réf FBA/SEGAL/0602/2018. cette correspondance renferme une décision inique, elle vient d’annuler ou rapporter la décision de la même institution prise le 8 juin dernier, selon la lettre réf. FBA/SEGAL/0517/2018, qui avait tranchée un recours sur révocation portant sur l’alignement irrégulier de 5 joueurs de Bukavu Dawa dont les licences ne portaient pas le cachet, ni le numéro d’ordre du médecin qui était censé avoir consulté ces joueurs pendant le tour de cadrage de la Linafoot ».

« Quand nous avions constaté ça, nous nous sommes allé en évocation à la FECOFA parce que la Linafoot ne nous avait pas répondu favorablement. Notre correspondance d’évocation a été appuyée avec la lettre de la réponse du Conseil national de l’ordre des médecins qui, après investigations, a clairement dit que Monsieur Marhula Willy n’était pas enregistré comme médecin en RDC », a continué d’expliquer Mushi Bonane.

« En examinant notre dossier, la FECOFA n’avait pas cru en nous, et elle s’est adressée au CNOM pour s’assurer, si l’information donnée par Étoile du Kivu était authentique. Et répondant à la lettre de la FECOFA, le CNOM, dans sa lettre numéro CNOM/PS/0171/MM/018, a bel et bien répondu à la FECOFA que Marhula Willy n’était pas reconnu comme médecin. Et la FECOFA avait tiré les conséquences, conformément aux dispositions pertinentes des RGS, en infligeant des forfaits à Bukavu Dawa dans la lettre du 8 juin, suite à ces irrégularités », a expliqué Mushi Bonane.

La lettre du conseil national de l’ordre des médecins


Et il a souligné : « Le classement au niveau du tour de cadrage a changé et Étoile du Kivu devenait premier, synonyme d’une qualification de la montée à la division 1 la saison prochaine. »

« Mais cette dernière lettre de la FECOFA se réfère à l’article 293 des RGS qui permet à l’autorité qui a décidé de corriger toute erreur manifeste (erreur de français, forme etc.) qui se retrouverait dans sa décision. Et par erreur manifeste, il ne s’agit pas du tout de revoir la decision. Partir d’un tel article pour anéantir une décision, c’est trop cavalier et ça prête à suspicion », a-t-il ainsi fustigé le comportement de la FECOFA.

Un message de paix aux supporters de l’Étoile du Kivu

« À nos supporters, je leurs dis de se tenir calme, qu’ils n’agissent pas avec désordre. Je leur demande de demeurer calmes. La décision de la FECOFA émane de hautes autorités, mais elle est fragile, elle va sûrement être retirée, si nous voulons préserver l’honneur et la dignité de notre fédération », s’est-il adressé aux supporters de l’Etoile du Kivu.

« Je veux introduire un recours. Si ce n’est pas entendu, les moyens que j’aurais dû mettre pour poursuivre l’oeuvre, nous allons d’abord suspendre nos activités, avant d’avoir une décision à l’échelle plus supérieure que la FECOFA. Nos supporters doivent savoir qu’en RDC, la seule autorité à dire que telle personne est médecin, c’est le Conseil national de l’ordre des médecins (CNOM), même pas le chef de l’État. Mais, dans le cas d’espèce, la FECOFA a décidé sur les dires d’un chef de division provincial de la santé, qui est une autorité non habilitée et incompétente d’émettre un avis quelconque », a-t-il conclu.

La FEFOFA est donc appelée à bien statuer sur ses propres règlements en lieu place de créer des troubles aux sociétaires qui, avec des moyens de bord des individus de bonne volonté, mettent la main dans la poche pour essayer d’encadrer la jeunesse.

Jolga Luvundisakio/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.