Now Reading:
Congo/Brazza : le ramassage effectif des armes au Pool débute le 7 août prochain
Full Article 3 minutes read

Congo/Brazza : le ramassage effectif des armes au Pool débute le 7 août prochain

La deuxième étape du programme de la commission ad hoc mixte paritaire consacrée au ramassage effectif des armes débute le 7 août 2018 pour une durée de 18 jours. L’annonce a été faite par Séraphin Ondélé, président de cette commission, au cours d’une conférence de presse animée conjointement avec son vice- président, Philippe ANE, ce mardi 31 juillet 2018, à Brazzaville.

L’accord de cessez-le-feu et de cessation des hostilités signé le 23 décembre 2017, entre le gouvernement congolais et le révérend pasteur Ntumi continue à produire ses fruits. Après la fin de la première étape consacrée à la sensibilisation, le cap est désormais mis sur la deuxième étape, à savoir, le ramassage effectif des armes. Cette opération qui débute le 7 août 2018 se terminera le 25 du même mois.

Devant la presse, le président de la commission ad hoc mixte paritaire, Séraphin Ondélé, a indiqué que cette opération se déroulera dans plusieurs centres. Il a cité, notamment, Kinkala, Mindouli, Kindamba, Mayama, Vinza, Ngoma Tsé-tsé, Kindamaba –Ngouédi. Sur la ligne du chemin de fer Congo-Océan, les localités choisies sont : Matoumbou, Kibouéndé, Loulombo, Kinkembo, Kimbedi et Missafou.

Au cours de cet échange avec la presse, un message du révérend Pasteur Ntumi a été lu par son représentant et vice-président de la commission ad hoc, Philippe ANE. Message dans lequel l’ex-chef rebelle appelle tout ex-combattant « à se rendre dans le centre de collecte pour procéder à l’opération de ramassage sans qu’il soit inquiété, ni qu’il ne subisse une quelconque chasse aux sorcières de la part de qui que ce soit. » Le pasteur Ntumi ajoute que la sensibilisation pour cette opération se poursuivra jusqu’à sa sortie officielle dont la date n’a pas été précisée.

Le lancement de cette opération intervient trois jours après que le révérend pasteur Ntumi, par un arrêt de la cour d’appel de Brazzaville, du 27 juillet 2018, ait recouvré tous ses droits et libertés. Ce qui lui permet, dès lors, de participer lui aussi au processus de paix, a noté Séraphin Ondélé, qui n’a pas manqué de préciser à la presse qu’après cette liberté retrouvée, le Conseil national des républicains, le parti du pasteur, verra sa suspension être levée, dans les prochains jours, par un arrêté du ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation.

A noter que la première étape de la commission Ad hoc mixte paritaire avait jeté son dévolu sur la sensibilisation débutée le 20 mars 2018 et qui a duré 35 jours. Après le 25 août, date prévue pour la fin de la deuxième étape, le cap sera mis sur l’intensification de la normalisation de la vie dans le département du Pool. Puisque cette dernière étape est en musique concomitamment avec la sensibilisation et le ramassage des armes.

Achille Schilains, TIMES.CD/Correspondant à Brazzaville

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.