Now Reading:
RDC : FFJ prend au sérieux des menaces contre le président de l’UNPC, Kasonga Tshilunde  
Full Article 2 minutes read

RDC : FFJ prend au sérieux des menaces contre le président de l’UNPC, Kasonga Tshilunde  

Freedom for journalist (FFJ), organisation de défense de la liberté de la presse et du droit à l’information prend très au sérieux les menaces proférées à Joseph-Boucard Kasonga Tshilunde, président de l’Union nationale de la presse du Congo (UNPC), la fédération des journalistes de la République démocratique du Congo (RDC).

M. Kasonga a déclaré, vendredi 20 juillet 2018, avoir reçu des appels téléphoniques menaçants depuis qu’il a appelé, le 18 juillet 2018, le ministre de la Justice, Alexis Thambwe, à présenter ses excuses aux journalistes qu’il a traités de « minables » et des « misérables » au terme d’une rencontre lundi 16 juillet 2018 ayant réuni l’organe de suivi de l’Accord politique du 31 décembre 2016 (CNSA), le gouvernement et la commission électorale (CENI).

Tout en appelant à une enquête en vue d’identifier les auteurs des menaces, FFJ désapprouve ces menaces et demande à l’Etat, sans attendre, d’apporter une protection nécessaire à M. Kasonga.

L’UNPC a pris une série de sanctions et d’actions contre le ministre à l’issue d’une rencontre avec les journalistes et les associations professionnelles des médias. Parmi les mesures de rétorsion : un embargo de six mois dans les médias, l’organisation d’une marche de protestation contre ses propos et de possibles poursuites judiciaires, devant le parquet général près Cour de cassation, pour «injure publique».

TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.