Actualité

Kibali Gold RDC : un schéma chinois en gestation pour commettre un vol de haut niveau !

Des informations dignes de foi parvenues à TIMES.CD révèlent que des sociétés minières internationales et certaines personnalités concoctent un projet minier inédit dans le but de poursuivre le pillage de la RD Congo et de maintenir sa population dans la pauvreté.

Ces sources indiquent que John Thornton, président de Barrick Gold, Mark Bristow, le président directeur général de Randgold, et Ian Hannam, un banquier de JP Morgan disgracié récemment pour délit d’initié, sont les principaux cerveaux de ce nouveau plan. Objectif ultime : frapper la République démocratique du Congo.

En effet, depuis que le gouvernement chinois a établi sa base militaire en Éthiopie, pour protéger ses actifs en Afrique, certaines compagnies internationales font face à leurs entreprises sur le continent noir. Ces personnalités, avons-nous appris, utilisent, en sous-mains, de petites entreprises chinoises pour conserver leurs actifs.

Le modus operandi envisagé dans la plus grande mine d’or de la RDC est le même utilisé dans l’affaire « Tenke Fungurume ».

«Thornton, Bristow et Hannam ne peuvent pas trouver un meilleur moyen pour se cacher que derrière les Chinois, pour faciliter la vente ou plutôt la protection de leurs actifs. Dans la transaction, RandGold sera acquise par Barrick Gold. Barrick Gold n’a pas la capacité d’entrer dans une transaction aussi complexe pour acheter RandGold / Kibali à ce stade. Randgold doit obtenir l’approbation de son partenaire minier, AngloGold Ashanti, pour vendre (Celle -ci ne soutiendra pas un tel accord) », a expliqué à TIMES.CD un expert rodé dans le secteur des mines.

Le seul moyen pour ces trois personnes d’entrer dans une transaction possible, poursuit-il, est d’impliquer les Chinois.

 

 

 

 

 

A l’en croire toujours, John Thornton a de très bonnes relations en Chine. Si la Gécamines ou le ministre du portefeuille de la RDC n’étaient pas d’accord ou ne comprenaient pas le soudain transfert de Tenke Fungurume aux Chinois, cette fois leurs yeux doivent être grandement ouverts, pour voir ce qui se passe réellement.

Thornton tente de sauver la face, après un désastre pour la société en Tanzanie, où il a personnellement fait un mauvais accord avec les autorités tanzaniennes. Bristow est dans le dossier où il a affirmé sa volonté de quitter RandGold fin 2019 ; et Hannam, un fraudeur condamné, essaie juste de gagner de l’argent pour lui-même. « Qu’est-ce qui est dans cette affaire possible pour eux ? Seul l’argent – que les entreprises chinoises fourniront ! », annonce-t-on.

Le parapluie chinois est maintenant utilisé dans l’exploitation minière en RDC. Est-ce que le gouvernement de la RDC, qui s’est plaint des pertes dans le secteur minier et a récemment changé son code minier, est au courant de ce nouveau système ? C’est à nos autorités d’ouvrir l’œil et le bon !

TIMES.CD

Click to comment

Laisser un commentaire

Most Popular

To Top