Now Reading:
Candidatures aux Provinciales: pas d’engouement aux bureaux de Matadi
Full Article 2 minutes read

Candidatures aux Provinciales: pas d’engouement aux bureaux de Matadi

Alors que la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) avait accordé un sursis aux partis politiques non en règle avec leurs dossiers à la législation provinciale, il n’y avait toujours pas d’engouement aux bureaux de réception et traitement des candidatures dans la ville de Matadi jusqu’à lundi 09 juillet 2018.

D’après Thomas Mundele, président fédéral du Parti national pour la démocratie et le développement( PND), cette situation est consécutive à un système flou.  » Si chaque parti devait aller seul avec ses alliés, ça allait être rapide. Mais aujourd’hui, c’est un problème de regroupements. On est obligé de chercher les partis, faire un regroupement et harmoniser les listes. C’est ce qui est à la base de ce retard. Voilà pourquoi la Ceni a accordé un sursis et nous sommes venus prendre le jeton pour que nous venions éventuellement déposer nos listes », a-t-il soutenu.

Pour lui, son parti est prêt pour les élections, malgré le problème de regroupements dans la ville de Matadi qui a 4 sièges dans la future assemblée. « Nous allons faire un effort pour être parmi les gens qui vont réussir… », a affirmé Thomas Mundele.

Signalons par ailleurs, que ce climat timide de dépôt des candidatures est aussi constaté dans d’autres coins du pays. Toutefois, le président de la CENI a d’ores et déjà déclaré que son institution est prête pour recevoir les prochaines candidatures à la présidentielle et aux législatives nationales le 25 juillet prochain.

Francis Otshudi/ TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.