Now Reading:
Le FCC s’élargit avec Kabwelulu et Matuku en plus de Botakile
Full Article 2 minutes read

Le FCC s’élargit avec Kabwelulu et Matuku en plus de Botakile

Martin Kabwelulu et Lambert Memas Matuku, respectivement ministre des Mines et ministre d’État chargé de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale (ETPS) ont apposé, ce samedi 07 juillet 2018, leurs signatures sur la charte constitutive du Front commun pour le Congo (FCC).

Par cet acte, ils s’engagent désormais à soutenir le candidat président de la République qui sera désigné par cette plateforme ayant pour autorité morale Joseph Kabila.

À en croire le modérateur du jour professeur Tshibangu Kalala, ministre près le premier ministre, les deux membres du gouvernement ont apposé leurs signatures en qualité des représentants du Parti Lumumbiste unifié (PALU) du patriarche Antoine Gizenga.

« Les collègues ministres Martin Kabwelulu et Lambert Matuku ont signé la Charte en leur double qualités. En premier lieu, comme membres du gouvernement d’union nationale, et en second lieu, comme représentants du Parti Lumumbiste Unifié », a indiqué le prof Tshibangu Kalala.

Et de soutenir : « Ce sont eux qui avaient représenté le PALU au dialogue de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO pour la signature de l’Accord de la Saint-Sylvestre ».

Pour les observateurs avertis, la plus grande question est celle de savoir si la hiérarchie du PALU les a réellement mandaté pour signer la charte du FCC aussi longtemps qu’il y a un secrétaire permanent sensé engagé le Parti avec les tierces.

Signalons que deux autres cadres viennent aussi de quitter ce parti. Il s’agit du député national et vice-ministre de l’Agriculture Noël Botakile, et de l’ancien ministre du Budget Jean Baptiste Ntahwa. Le premier cité a même déjà signé l’acte constitutive du FCC.

Rappelons que le Chef de l’État Joseph Kabila a été désigné autorité morale de cette coalition politique et électorale composée de la Majorité présidentielle, des ministres de l’opposition du gouvernement Bruno Tshibala et de la Société civile.

Le FCC veut permettre à ses membres de participer, sur base d’un programme commun, à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochains scrutins pour lesquels les membres de la coalition apporteront leurs soutiens à une candidature unique à l’élection présidentielle.

Clément Muamba Mulembue/TIMES.CD

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.