Beni : les FARDC attaquées, huit assaillants ADF et Mai-Mai UPLC tués

Il y a eu un violent affrontement entre les militaires FARDC, les rebelles présumés ADF et des miliciens Maï-Maï, le jeudi 5 juillet 2018, à la chefferie de Bashu, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Des rebelles présumés ADF ont attaqué les survenus premiers aux environs de 5 heures 30 à Kalyanzuki. L’armé a riposté contre cet assaut en tuant 5 assaillants. Une arme AK 47 a été récupérée.

La seconde attaque a été lancée à Kanyihunga à 6 heures par des miliciens Maï Maï du groupe de l’Union des Patriotes pour la Libération du Congo (UPLC). Les FARDC ont répondu et neutralisé 3 d’entre eux.

Selon le porte-parole militaire de l’opération Sukola 1, le capitaine Mack Hazukay, ces deux positions FARDC étaient simultanément attaquées. « Les rebelles ADF ont attaqué l’une de nos position ce matin à 5 heures 30. Nous avons un bilan provisoire de 5 rebelles tués et une arme AK 47 récupéré », a-t-il affirmé.

Il a ajouté : « À 6 heures les Maï Maï UPLC ont attaqué une de nos positions à Kanyihunga et le bilan provisoire fait étant de 3 Maï Maï tués. Il s’agit des attaques simultanées des ADF et Maï Maï contre nos positions ».

Cette nouvelle attaque a handicapé les activités champêtres dans le graben, la population qui devrait se diriger dans des champs craignait pour sa sécurité. Les opérations de ratissage se poursuivent encore, a indique le porte-parole militaire.

Delphin Mupanda/TIMES.CD

Laisser un commentaire