Now Reading:
Le CNSA en quête des informations sur la dangerosité de la machine à voter !
Full Article 2 minutes read

Le CNSA en quête des informations sur la dangerosité de la machine à voter !

Joseph Olenghankoyi, président du Conseil national de suivi de l’accord de la Saint-Sylvestre (CNSA), s’est dit disposé à recevoir les preuves sur les faiblesses ou la dangerosité de la machine à voter.

« Le CNSA invite toutes les Congolaises et tous les Congolais disposant d’une expertise avérée et qui détiennent les informations sur la dangerosité de l’utilisation de la machine à voter et de son caractère peu fiable à bien vouloir prendre contact avec le CNSA jusqu’au lundi 2 juillet 2018 à 18 heures à son siège sur Avenue Lukusa numéro 218 dans la commune de la Gombe », peut-on lire dans le communiqué parvenu a la rédaction de TIMES.CD, ce samedi 30 juin 2018.

Aussi, précise-t-il, cet appel est en prélude de la tripartite sur le processus électoral qui devra se tenir en début de la semaine prochaine.

Convient-il de signaler que le rapporteur du CNSA, Valentin Vangi, avait fait savoir à la presse, le mardi 26 juin 2018, que les élections, la décrispation politique, les partis politiques, la machine à voter, le financement des élections, l’indemnisation des familles victimes des événements de 2016 figureront à l’ordre du jour à la tripartite.

Rappelons-le, Corneille Nangaa a au cours d’une interview accordé à RFI le vendredi 22 juin 2018 contredit l’ONG américaine The Sentry, qui a relevé l’existence de failles de sécurité dans les machines à voter pour des élections du 23 décembre 2018.

« Les machines que Miru Systems vend à la RDC ne sont pas les machines similaires à celles que l’entreprise sud-coréenne a tenté de vendre à l’Argentine en 2017 et que l’Argentine a rejeté. Cette ONG n’a jamais vu les machines à voter (de la CENI) et nous ne parlons pas de la même chose. Les machines que nous présentons sont au Congo (et cette ONG est aux USA) « , s’est-il défendu au micro de Florence Morice.

Pour sa part, l’opposition politique congolaise rejette et s’oppose au recours à cet instrument pour les prochaines élections.

Clément Muamba Mulembue/Times.cd

Laisser un commentaire

Input your search keywords and press Enter.